PARTAGER

Nonobstant les mesures par les autorités, les enfants continuent d’errer dans la rue. Par conséquent, la Fnjaas demande au gouvernement d’accélérer la cadence pour le vote de la loi sur la modernisation des daaras afin de conjuguer ce phénomène au passé.

Malgré les mesures prises aussi bien sous Abdoulaye Wade que Macky Sall pour combattre la mendicité dans les rues de Dakar et à l’intérieur du Sénégal, le phénomène persiste toujours avec la présence des enfants dans les artères de la capitale et dans les autres localités du pays. Face à cette situation, qui persiste, l’Association nationale des jeunes afro-arabes du Sénégal (Fnjaas) estime que la «modernisation des daaras constitue la seule alternative pour arriver à bout de cette pratique». C’est sous ce rapport que son coordonnateur national, Bassirou Sow, plaide pour le vote du projet par l’Assemblée nationale. C’est ainsi que les membres de cette fédération envisagent de faire des tournées dans les 14 régions du Sénégal afin de rencontrer les maîtres coraniques pour qu’on tienne  compte de  leurs préoccupations en vue de la modification à apporter dans ledit projet. «Nous allons à la rencontre des maîtres coraniques afin de leur faire comprendre que le contenu du projet est entièrement dans l’intérêt des enfants et de leurs parents. Nous sommes engagés après à faire en sorte qu’il soit voté à l’Assemblée nationale. La priorité de cette 13ème législature devrait être le vote de ce projet de loi consistant à moderniser les daaras», a confié hier en conférence, Bassirou Sow, qui informe que 91 161 talibés et 2 000 daaras ont été recensés dans le cadre d’une enquête réalisée dans 10 départements du Sénégal. Invitant le ministre de l’Education nationale, Serigne Mbaye Thiam, à faire preuve de «beaucoup de souplesse» pour faire comprendre le projet aux ayants droit, les membres de la Fnjaas, créée en 2015, annoncent l’organisation d’un concours de récital du Coran estampillé «Kalima d’or». Devant débuter le 4 novembre prochain à Kédougou, ce concours sera clôturé le 20 décembre au Grand Théâtre avec la présence du Président Macky Sall. Il y aura à ses côtés l’imam de la mosquée de la Mecque, Maahir Muhaykhili qui sera à Dakar pour les besoins de cette manifestation, révèle le coordonnateur de la Fnjaas, qui assure que la structure qu’il dirige «est apolitique» même s’il n’est pas interdit à ses membres de militer au sein des partis politiques.

ambodji@lequotidien.sn 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here