PARTAGER

Après l’acquis des femmes sur la parité, les jeunes des partis politiques du pouvoir comme de l’opposition se sont engagés dans un combat. En effet, ils ont rédigé un avant-projet de loi instituant un quota de 30% de jeunes aux assemblées politiques électives. Et ce quota dans les listes de candidature doit respecter les exigences et les objectifs de la parité homme-femme. Les jeunes politiques ont remis le document au ministre en charge de la Jeunesse et de l’emploi, samedi, lors d’une cérémonie officielle à la Maison de la presse. «J’ai d’énormes raisons d’espérer que bientôt (cet avant-projet) sera érigé en loi dans notre pays, promulgué par le chef de l’Etat et permettre à la jeunesse de prendre sa place dans le processus de développement de notre pays», a dit Pape Gorgui Ndong. A travers le projet Pypa, les jeunes des partis politiques ont bénéficié de formation, entre autres, en plaidoyer, idéologie politique, bonne gouvernance, techniques de communication.
msakine@lequotidien.sn

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here