PARTAGER

L’évaluation de la méthodologie générale de couverture et de traitement de l’information relative aux élections législatives au Sénégal par les médias en général a été l’objet du séminaire de formation de 3 jours à l’initiative des étudiants du Centre d’études des sciences et techniques de l’information (Cesti) en collaboration avec Gorée institute. Il s’agit de faire en sorte que chaque participant puisse contribuer à prévenir les conflits électoraux liés à la mauvaise couverture de l’information en période électorale. Selon le coordonnateur du volet gouvernance à Gorée institute, les médias jouent un «rôle de premier» dans l’animation et la réalisation de tout processus démocratique. «La plupart des instabilités en Afrique prennent leur source d’élections mal organisées. C’est la raison pour laquelle cette formation a été organisée dans l’optique d’alerte et d’anticipation de toute velléité de déstabilisation ou d’instabilité du processus, de violence électorale ou post-électorale», a-t-il souligné.
Mouminy Camara, enseignant chercheur et spécialiste en analyse du discours au Cesti, a magnifié, quant à lui, le partenariat entre Gorée institute et le Cesti. Il a invité les futurs journalistes à bien s’approprier les modules afin de répondre favorablement aux attentes.
bseck@lequotidien.sn

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here