PARTAGER

Le climat social est délétère au Centre d’études des sciences et techniques (Cesti) de l’Univer­sité Cheikh Anta Diop de Dakar (Ucad). L’affaire concernant les 52 attestations délivrées à des étudiants béninois par l’administration du Cesti connaît un autre tournant. En effet, la Directrice générale, Mme Cousson Traoré Sall, s’est sentie diffamée et injuriée par le Secrétaire général du Syndicat autonome de l’enseignement supérieur (Saes/Cesti). Lequel, joint par téléphone, a préféré ne pas se prononcer sur l’affaire parce qu’ «étant pendante» devant la justice mais également du fait qu’ils ont en discussion avec l’administration et le Rectorat. Selon la directrice du Cesti, un processus entamé depuis fin août, a abouti à une «citation directe contre Mou­mina Camara» pour diffamation et injures publiques. Elle dit par ailleurs avoir déposé un dossier sur la table du Recteur de l’université Cheikh Anta Diop de Dakar pour apporter des éléments de réponses et des pièces justificatives par rapport à la délivrance de ces 52 attestations. «Je compte aller jusqu’au bout pour que les choses soient éclairées à mon niveau et à celui de l’opinion publique afin de savoir qui a dit et fait quoi, mais également que nous puissions assumer nos actes, nos écrits et nos propos», confie Mme Cousson Traoré Sall, qui laisse les détails du dossier à son avocat Djibril Wéllé qui, quant à lui, précise que la plainte est déposée contre la personne de Moumina Cama­ra.
Stagiaire

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here