PARTAGER

Baba Tandian et Babacar Ndiaye sont décidemment inséparables. Les deux dirigeants du basket sénégalais sont toujours «ensemble» dans des conflits qui ne se limitent pas sur le parquet ; allant même jusqu’à atterrir au niveau du Tribunal. Aujourd’hui, un autre contentieux les oppose suite à la création d’une structure parallèle qui veut «dunker» sur la tête des Fédéraux. Ambiance !

Le basket sénégalais va-t-il continuer à être l’otage du duo Baba Tandian-Babacar Ndiaye ? Voilà deux dirigeants qui ont fini de transférer leurs problèmes crypto-personnels sur le parquet et même devant les Tribunaux civils. Créant du coup une division entre les clubs et leur instance dirigeante ; le tout sur fond de querelles interminables et intempestives.
En tout cas dans les faits, on est encore loin du bout du tunnel avec cette énième affaire qui oppose, par entités interposées, le patron du basket sénégalais et le nouveau président du Saint-Louis Basket Club (Slbc).
A l’origine, la création par des acteurs de la balle orange de la Convergence pour le renouveau du basket sénégalais (Crbs). Une «structure parallèle» que la Fédération ne digère pas du tout. D’où la décision de l’équipe de Me Babacar Ndiaye de barrer la route à Baba Tandian et Cie. Et au niveau des deux camps on ne lésine pas sur la meilleure stratégie de com’ pour tenter de convaincre l’opinion.
Justement, c’est par presse interposée que les hostilités ont recommencé ; avec à l’arrivée des menaces de sanctions brandies par le président de la Fédération à l’encontre des membres de la Crbs.

«Inséparables» sur le parquet et… au Tribunal
Samedi dernier, la tension est montée d’un cran suite à la rencontre polémique de Louga. Le président de la Ligue régionale de basket, Allé Fall, ayant révélé la non tenue de cette réunion parce que interdite par le Préfet. Avant que Pathé Keïta ne saute au panier pour démentir avec force (voir Le Quotidien du 24 août 2020). Une longue déclaration de la Crbs va suivre après mettant le feu dans le panier.
Suffisant pour mettre dans tous ses états Me Ndiaye qui, à travers un communiqué, va passer à l’acte avec la décision prise de traduire prochainement devant la Commission de discipline de la Fédération cinq (5) présidents de club dont son «ami» Baba Tandian. On connaît les conséquences qui vont suivre avec les dirigeants cités qui risquent une sanction. Du coup, le président de Slbc qui est déjà en sursis, risque gros. On devine du coup l’ambiance délétère qui va envelopper la nouvelle saison de basket.
En procès récemment devant le Tribunal correctionnel de Dakar pour une plainte pour diffamation, les «inséparables» Baba Tandian et Babacar Ndiaye continuent donc de prendre en otage le basket sénégalais. Jusqu’à quand ? Le ministre des Sports a peut-être la réponse…

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here