PARTAGER

Après l’incendie, l’émotion. Il faut accepter que la modernisation emporte les huttes du Daaka pour la sécurité des fidèles. Avec plus de 100 ans d’existence, le Daaka ne peut plus s’enflammer avec ses installations sommaires actuelles au nom de la sécurité des pèlerins. Les 3 jours de deuil national décrétés sont un massage pour la Nation qui doit continuer à avancer pour conjurer les mauvais sorts.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here