PARTAGER

Les agents de nettoiement verront bientôt leurs capacités renforcées avec une formation de pointe. Il s’agit du processus d’élaboration du Plan national de formation sur les métiers de la gestion des déchets qui va créer à terme 15 mille emplois dans ce secteur.

Dans le secteur des ordures, l’heure n’est plus au ramassage des déchets, mais à la formation. L’Unité de coordination et de gestion des déchets solides (Ucg) et le ministère de la Gouver­nance locale, du développement et de l’aménagement du territoire ont lancé hier le processus d’élaboration du Plan national de formation sur les métiers de la gestion des déchets. Ce plan, érigé à hauteur de 23 milliards de F Cfa, vise à renforcer les capacités des acteurs gravitant autour du secteur des déchets qui connaît un déficit de compétences. «Dans le secteur des déchets, il y a plusieurs métiers. Mais les tenants de ces métiers ont souvent des capacités faibles. Il s’est dès lors imposé de bâtir un plan en vue de renforcer les capacités de tous», explique M. Mbengue, directeur de Cabinet du ministère de la Gouvernance locale. Ce plan de formation qui s’étale sur 5 ans (2016-2020) va toucher l’ensemble des acteurs, élus, travailleurs du nettoiement, acteurs communautaires et toutes les personnes qui participent à la collecte, la pré-collecte, le traitement et la valorisation des déchets, charretiers comme récupérateurs. Il va permettre de renforcer non seulement les compétences des agents qui travaillent dans le secteur, mais aussi susciter la création de près de 15 mille emplois. Coordonnateur de l’Ucg, Ibrahima Diagne estime qu’il sera très utile. «Il y a de nouveaux métiers créés et nous ne sommes pas préparés à les assumer. Il est utile de mettre en place cette école des déchets qui va ‘’capaciter’’ toutes les parties prenantes», a-t-il soutenu. Elus, services techniques municipaux et acteurs communautaires vont donc intégrer l’école des déchets. Pour Baba Ndiaye, représentant de l’Association des départements du Sénégal, penser au développement, c’est d’abord et avant tout avoir une équipe bien formée, apte à bien mener son travail.
aly@lequotidien.sn

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here