PARTAGER

On se prépare comme on peut pour faire face à l’épidémie du coronavirus qui fait vaciller le géant chinois. Lors de sa réunion hebdomadaire d’hier, le Comité national de gestion de l’épidémie a validé sur le plan technique les résultats issus des rencontres sectorielles et des recommandations de l’Organisation mondiale de la santé. Ce plan est chiffré à 1 milliard F Cfa. En attendant, le Sénégal touche du bois même s’il y a eu des arrivées en provenance de Chine. «On a eu 100 voyageurs recensés en provenance de la Chine, dont 97 par l’Aibd, mais les 3 étaient passés par la zone frontalière de Karang parce que venant de la Gambie. Donc ces 77 ont été joints par téléphone dans les 24 heures et cela, grâce aux autorités aéroportuaires qui nous ont permis de les mettre en rapport avec les policiers des frontières. Et là, nous avons à peu près 30% qui ne sont pas bien suivis parce que nous n’avons pas eu leurs contacts exacts et aujourd’hui la police des frontières nous permet à partir de ce jour de lever l’anonymat», détaillent les responsables du Cnge. Dans le cadre de la répartition des voyageurs entrants, le comité précise : «On nous a signalé qu’ils ne sont pas tous de Dakar. Il y en a dans les régions, mais il faut dire qu’aujourd’hui il y a les régions médicales à travers les districts qui les suivent. Pour Dakar sur les 12 districts, les 10 sont en train actuellement de suivre les voyageurs amis également à l’intérieur du pays. On en a 3 Khombole, Mbour et Sokone.» Dans ce sillage, les autorités semblent avancer dans l’élaboration de leur dispositif de prévention : «Les 45 districts prioritaires nous ont permis également de cartographier le Sénégal en districts prioritaires frontaliers pour renforcer la surveillance épidémiologique de façon multisectorielle.» Si le comité veut capitaliser sur «l’expérience Ebola», il annonce en même temps la mise en place prochaine d’une cellule de soutien psycho-social pour les 13 étudiants sénégalais bloqués à Wuhan, mise en quarantaine depuis le début de l’épidémie qui a déjà fait plus de 1 000 morts sur le territoire chinois.
Stagiaire

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here