PARTAGER

Y aura-t-il un nouveau Brexit à l’échelle du football ? Alors que l’Uefa, après ses réunions de mardi dernier avec les fédérations, les représentants des clubs et des joueurs, laisse la porte ouverte à une fin de saison européenne au mois de juillet et même en août, la Premier League a son idée bien à elle pour conclure cet exercice 2019-2020 ébranlé par le Covid-19.
Selon The Telegraph dimanche, les dirigeants du championnat anglais tentent de programmer la reprise des hostilités pour le 1er juin, soit dans deux mois et demi. Et ce quitte à faire jouer les premières rencontres à huis clos avant que le gouvernement britannique ne décide de lever les mesures de confinement. Une période de 6 semaines permettrait ensuite de faire tenir les 9 dernières journées et les 3 derniers tours de FA Cup. Soit un rythme d’un match tous les 5 jours.
C’est en tout cas le «meilleur scénario» espéré par la Premier League, car retarder le début de la prochaine saison serait une «catastrophe financière pour les clubs» par rapport aux droits Tv. Après une fin de championnat le 12 juillet, les joueurs reprendraient ainsi un mois plus tard, le 8 août. Avec ce plan d’urgence, la Premier League n’a pris en compte ni la fin des deux coupes d’Europe, ni la fenêtre internationale réclamée par Noël Le Graët, le président de la Fédé française.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here