PARTAGER

Le Canada vient d’adhérer au Partenariat de Ouagadougou, une organisation de neuf pays d’Afrique de l’Ouest engagés dans la promotion de la planification familiale, a annoncé le ministre canadien du Développement international et de la Francophonie, Marie-Claude Bibeau, dans un communiqué parvenu mercredi à l’APS. Le texte annonce aussi la décision du Canada d’octroyer «un financement de 650 millions de dollars» à «la santé sexuelle et reproductive, à travers le monde», pendant trois ans.  Le Partenariat de Ouagadougou, dont le but est d’accélérer les progrès en matière d’utilisation des services de planification familiale dans les pays membres, dont le Sénégal, bénéficiera d’une partie de ce «fort engagement financier» du Canada, selon le communiqué. Les neuf pays partenaires ouest-africains ont entamé une phase d’ «accélération» de la contraception, dont le but visé est d’ «atteindre 2,2 millions d’utilisatrices additionnelles de services de planification familiale d’ici à 2020». «Le Canada appuiera l’égalité entre les sexes et contribuera au renforcement socioéconomique des femmes et des filles partout dans le monde, en travaillant à combler les lacunes en matière de santé sexuelle et reproductive…», assure son ministre chargé du Développement international et de la Francophonie.
Le Canada va faciliter «l’offre de services complets d’éducation sexuelle, le renforcement des services de santé reproductive et l’accès à la planification familiale et à des moyens de contraception».
Le Partenariat de Oua­gadougou regroupe le Bénin, le Burkina Faso, la Côte d’Ivoire, la Guinée, le Mali, la Mauritanie, le Niger, le Sénégal et le Togo.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here