PARTAGER

La Direction générale des impôts et domaines (Dgid) vient de mettre en ligne une nouvelle version e-tax. La plateforme de télé-procédures, qui a été lancée hier, permet aux contribuables de déclarer et de payer leurs impôts et taxes en ligne, à l’exception des impôts recouvrés par la Direction générale de la comptabilité publique et du trésor (Dgcpt), comme la patente, les contributions foncières et la Contribution globale unique (Cgu). La plateforme permet également de consulter les comptes d’impôt et d’adresser en ligne des requêtes à l’Administration fiscale, mais aussi de recevoir des réponses via le même canal.
«Cet évènement marque le début de mise en œuvre de l’obligation des grandes entreprises de souscrire désormais à la déclaration en ligne fiscale», magnifie le ministre chargé du Budget. Birima Mangara assure que la dématérialisation des procédures participe bien entendu à la modernisation de l’Administration fiscale. A cet égard, dit-il, la dynamique enclenchée est de faciliter la qualité des services publics. «La Dgid a compris l’importance d’associer les acteurs du secteur privé à toutes les mesures impactant leur environnement économique et juridique», a soutenu le ministre délégué auprès du ministre de l’Economie, des finances et du plan, en marge de la cérémonie de lancement de cet instrument. Lequel lancement illustre les ac­tions de l’Administration de la Dgid qui va mettre en œuvre une action pour mieux servir les usagers. Il déclare dans ce sillage que la dématérialisation des procédures «est opportune pour la direction générale des Impôts et domaines».
Revenant sur le contexte de cette application web, le directeur général des Impôts et domaine, Cheikh Tidiane Ba, rappelle que le projet a été lancé en 2013. Et les échanges avec les usagers ont permis de relever les améliorations qu’il fallait apporter à la première version de la plateforme e-tax et d’envisager une version plus aboutie offrant de nouvelles fonctionnalités. «Les télé-procédures permettent une parfaite transparence de toutes les transactions du fait de leur traçabilité de part et d’autre et en temps réel. La plateforme e-tax, dans sa configuration actuelle, est très simple d’usage et parfaitement fiable», vante le Dgid. Avant d’assurer qu’ils vont mettre en œuvre des mesures d’accompagnement pour garantir une transition réussie vers des télé-procédures. Non sans rappeler à ce titre que des sessions de formation et de l’utilisation d’e-tax ont déjà été organisées durant le mois de janvier passé. Et qu’au total, plus de 600 entreprises ont été initiées à la déclaration et paiement des impôts et taxes en ligne.
mfkebe@lequotidien.sn

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here