PARTAGER

Les 49 listes, déposées sur la table de la Direction des élections pour les prochaines législatives, inquiètent la Commission  orientations et stratégies  du Mouvement du 23 juin Cos/M23. Dans un communiqué, Abdourahmane Sow et ses camarades, «tout en respectant l’esprit démocratique par la diversité des acteurs en compétition, la Cos/M23  qualifie de très élevé le nombre de listes en compétition». «Une situation qui permet d’interpeller le pouvoir en place, sur l’obligation de mettre en œuvre la Loi sur la modernisation des partis politiques», exhorte la Cos/M23 estimant qu’«il est toujours possible de rationaliser l’espace démocratique, par des politiques efficientes et bénéfiques aux finances publiques».
Par ailleurs, la Cos/M23 informe de «vive voix» de sa «non-implication directe ou indirecte» par voie de conquête de suffrages, aux élections législatives de 30 juillet prochain. Autrement dit, la Cos/M23 de même que sa personne morale, à savoir son président Abdourahmane Sow, «ne sont engagés dans aucune coalition ou liste électorale».
Dans un communiqué, cette structure dissidente du M23, «se démarque clairement» des différents groupes en compétition électorale  et «se réserve» le droit d’exercer sa souveraineté, de promouvoir sa vision et ses principes et vertus dans ses plus intimes convictions.

bgdiop@lequotidien.sn

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here