PARTAGER

Deux mois après l’apparition du Covid-19 au Sénégal, la chaîne de contamination n’est pas rompue malgré les mesures restrictives mises en place par les autorités dont l’efficacité semble être remise en cause par certains experts. En tout cas, on a dépassé hier la barre des 1000 cas positifs.

Ça fait deux mois que le Sénégal se bat contre le Covid-19 dont la chaîne de propagation n’a jamais été rompue. Au début de l’apparition de la maladie, les autorités avaient repris les mesures barrières édictées un peu partout dans le monde : Etat d’urgence, couvre-feu, port du masque, interdiction des rassemblements, qui a entraîné la fermeture des mosquées et des églises, de certains grands marchés. Mais, la mesure extrême, c’est-à-dire le confinement, n’a jamais été prise même si le Président a toujours rappelé qu’il n’hésiterait pas à le faire. Deux mois plus tard, la courbe des infections continue de hausser poussant certains experts à demander l’assouplissement des mesures restrictives actuelles, qui n’ont pas pu arrêter la chaîne de contamination.
Et ça semble aller de mal en pis. Rien que pour la journée d’hier, 91 personnes  ont été testées positives au Covid-19  sur 901 tests réalisés, soit 10,09% de positivité.  Avec ce nombre record de tests et de cas, le Sénégal a atteint ainsi la barre de 1024 cas atteints du coronavirus constitués de 826 contacts, 112 cas communautaires et 86 importés. En même temps, il y a eu 9 décès et une évacuation.
En détails, Dakar Sud et Dakar Ouest, qui comptent respectivement 157 et 129 cas et Touba avec 119 personnes infectées jusque-là, constituent les épicentres de la maladie.
A en croire Dr Marie Khémesse Ngom Ndiaye, Directrice générale de la Santé, 88 des nouvelles contaminations sont issues des cas contacts tandis que 3 proviennent de la transmission communautaire et résident à Castors (Dakar), Darou Minam (Touba) et Saint-Louis, a précisé la directrice de la Santé, qui a en même temps annoncé  que 22 patients sont sortis des centres de traitement. A ce jour le Sénégal compte 356 patients déclarés guéris depuis l’apparition du Covid-19 le 2 mars. A côté de ces chiffres réconfortants, deux cas sont toujours en observation à l’hôpital Fann et à l’’hôpital Principal de Dakar.
Par ailleurs, l’état des 658 autres malades évoluait favorablement, selon la Directrice générale de la Santé qui invite les citoyens à respecter les mesures de prévention pour endiguer la propagation de la maladie.
Par Justin GOMIS

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here