PARTAGER

Après deux mots d’ordre consécutifs de 96 heures pour une grève entamée depuis le 6 septembre, les agents de l’Aps, réunis en Assemblée générale d’information, ont décrété hier 48 heures renouvelables. Le bureau exécutif national du Syndicat des professionnels de l’information et de la communication (Synpics) organise aujourd’hui une journée de mobilisation nationale à laquelle sont conviés tous les journalistes et organisations des médias à la Maison de la presse où siège l’Aps. Cette situation montre que les négociations n’ont pas trop avancé. Même si les agents de l’Aps ont décidé de raccourcir leur mot d’ordre après l’analyse des démarches et l’audience du vendredi avec le ministre de la Communication, sans donner de détails. Après 6 semaines de revendication, les travailleurs de l’agence d’information publique exigent toujours la prise immédiate de mesures d’ajustement budgétaire pour un retour du service à la normale, l’effectivité de la restructuration ordonnée par le chef de l’Etat depuis janvier, jusque-là non suivie d’effets, avant 2019. Année qui va consacrer les 60 ans d’existence de l’Agence de presse sénégalaise qui a du mal à performer à cause de mauvaises conditions de travail.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here