PARTAGER

Avec aujourd’hui plus de 135 cas enregistrés depuis le début de la maladie à Kolda, dont sept décès, les inquiétudes sont grandes. Suffisant pour que Moussa Baldé renforce la riposte contre cette maladie. Ainsi, les bénéficiaires sont les jeunes de différentes Associations sportives et culturelles (Asc). Ces derniers ont reçu un lot de mille masques à distribuer dans leurs localités respectives. Ils doivent aussi jouer les sentinelles dans la sensibilisation au respect des mesures barrières dont le port du masque,  le lavage des mains et le respect de la distanciation physique.
Dans les quartiers comme structures sociales, ces jeunes, outillés par le ministre de l’Agriculture et de l’équipement rural, font de la sensibilisation leur quotidien. A côté d’eux, les Badiènou Gokh (marraines de quartier) interviennent aussi dans la lutte. Elles ont reçu du ministre Moussa Baldé, 2000 masques qu’elles doivent partager dans leurs différents champs d’action. Ce sont là les associations de Badiènou Gokh  des trois départements de la région. A en croire la présidente régionale de ces femmes, cette action du ministre vient à son heure. Et Ndèye Fatou Niang  affirme que la maladie gagne du terrain à Kolda depuis le retour de la fête de Tabaski, et que les gens ne respectent pas assez le port du masque et autres gestes barrières. Ajoutant que le travail des Badiènou Gokh se fait souvent par des visites à domicile ; d’où l’importance pour elles de porter des masques en tout lieu.
Pourtant, le ministre Moussa Baldé, par ailleurs président du Conseil départemental de Kolda,  avait organisé la riposte en distribuant du gel et du savon aux populations du Fouladou qui, aujourd’hui, semblent être gagnées par la psychose devant cette maladie qui continue de causer des dégâts dans cette région où des cas communautaires sont souvent signalés par endroits.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here