PARTAGER

Le chef de l’Etat a laissé en rade les membres fondateurs de l’Apr. C’est le constat de Alassane Ba qui en faisait partie. Le président du mouvement Conver­gence banlieue diaspora qui reconnaît qu’il y a beaucoup de frustrés, surtout dans la diaspora, invite Macky Sall à remobiliser ses troupes.

Comment est née Convergence banlieue diaspora, mouvement qui est affilié à l’Apr ?
Ce mouvement a été créé en 2008 après le départ de Macky Sall du Pds. Il m’a alors reçu et indiqué qu’il comptait sur moi, surtout que la banlieue compte une bonne partie de l’électorat. C’est ainsi que nous avons commencé le travail en organisant des activités pour chercher des fonds. Et nous avons pu réunir la somme évaluée à 1 000 litres de carburant que nous avions remise à l’époque au Président Macky Sall pour démarrer sa campagne. Nous avions également organisé une caravane à travers le pays pour convaincre les populations à adhérer à l’Apr. Et depuis, nous n’avons cessé ce travail de massification. Pour cette année 2020, nous avons un programme sur le plan national et au niveau de la diaspora.
Au niveau de la diaspora justement, certains Apéris­tes estiment que le chef de l’Etat leur a tourné le dos depuis sa réélection. Qu’en pensez-vous ?
Sur ce point, vous avez parfaitement raison. C’est vrai que nous sommes le premier mouvement de la banlieue et de la diaspora à soutenir le chef de l’Etat. Il ne nous a pourtant jamais reçus. Vous convenez avec moi qu’on ne peut pas suer pour une personne en investissant son argent et ses moins logistiques, en sacrifiant sa famille, en vendant ses voitures et maisons et faisant des prêts bancaires et en retour se retrouver jeté à la poubelle comme des malpropres. Et pourtant, avant que le Président Sall ne prenne le pouvoir, il nous recevait souvent. On faisait tout pour lui. Aujourd’hui, nous n’avons plus d’interlocuteur. Beaucoup parmi ceux qui l’entourent étaient absents des grandes batailles. Au contraire, ils le combattaient. Donc, il faut admettre que beaucoup de responsables politiques de la diaspora ont été déçus. Et ils l’ont montré lors de la dernière élection présidentielle avec une baisse de voix dans la diaspora. Et tout cela est dû à un manque de coordination entre responsables. Mais ce n’est pas seulement au niveau de la diaspora, mais même au niveau de Dakar et sa banlieue, il y a des frustrations. Le Président devrait s’engager à une remobilisation des troupes avec l’implication des Apéristes de la première heure, ceux-là qui ne l’ont jamais lâché dans les moments les plus difficiles.
L’Apr est secouée ces derniers temps par des querelles internes avec le cas Moustapha Cissé Lô notamment. (Ndlr : l’entretien a eu lieu avant l’exclusion de Moustapha Diakhaté). Quelle lecture en faites-vous ?
Aujourd’hui, personne ne peut dire que Moustapha Cissé Lô n’aime pas le Président Macky Sall. Il l’a beaucoup soutenu. Seuls ceux qui ne connaissent rien de cette relation parlent. Moustapha Cissé Lô est un homme loyal qui a tout sacrifié pour lui. Mais aujourd’hui, il y a des gens qui cherchent coûte que coûte à les séparer.

latifmansaray@lequotidien.sn 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here