PARTAGER

Responsable du parti démocratique sénégalais à Guédiawaye, coordonnateur des Karimistes de Guédiawaye, Diadji Ngom a magnifié le retour annoncé de Karim Wade, mais souhaite que ce dernier ne s’enferme pas dans son bureau pour des interminables réunions et audiences. Il se prononce également sur les réalisations des maires, Racine Talla et Aliou Sall, dans la commune.

Le retour prochain de Karim Wade est annoncé. Votre appréciation en tant que responsable du Pds ?
C’est à saluer, nous l’attendions depuis 2018. Et nous y croyions. Ce sont les raisons qui nous avaient poussés à tout financer pour son parrainage. Jusqu’à atteindre 1 million de parrains. En faisant tout ce travail on nous avait fait croire que Karim Wade serait là et sera candidat. Malheureusement, au dernier moment, il a jugé nécessaire de ne pas venir, pour des raisons que peut-être lui seul connait. Et je n’étais pas tellement d’accord de son faux bond. Parce qu’on avait décidé qu’il n’y ait pas d’élection au Sénégal sans lui. Et aujourd’hui le Pds est pratiquement inactif, il n’y a pas beaucoup d’activités, le parti est aphone. Et ce n’est pas souhaitable pour un parti qui est la deuxième force du Sénégal. Un homme comme Karim Wade, s’il revient, peut faire revivre le parti. Et même faire activer l’opposition qui est inactive depuis les dernières élections. Je vous dis, avec la présence de Karim Wade, c’est là que Macky Sall aura de sérieux problèmes.

Qu’attendez-vous de lui exactement ?
Qu’il se mouille sur le terrain. C’est un travail de terrain qu’il doit faire. Il ne doit pas venir ici à Dakar, rester dans son bureau pour recevoir des militants ou des réunions à n’en plus finir. Karim, dommage pour lui, n’est pas très connu dans le Sénégal. Certes, son nom est populaire. Mais physiquement beaucoup de Sénégalais ne l’ont jamais vu. Certes, il a eu à faire beaucoup de réalisations au Sénégal. Et ceci à travers la gestion de son père. Et lorsqu’il sera là, il doit descendre sur le terrain pour aller au fin fond des régions du Sénégal. Non seulement pour se faire connaître, mais aussi gagner la confiance des gens. Et si Karim est candidat aux prochaines élections, il gagnera. Au contraire de Macky Sall, que la poisse poursuit. Vous avez vu aujourd’hui tous les problèmes que ce pays connaît ? C’est grave et les Sénégalais sont fatigués.

Son retour fera-t-il l’unité au sein du Pds ?
Certes, il y a beaucoup de leaders qui sont partis brouter l’herbe de l’Apr. Mais il y a des nobles qui sont là et qui restent sur le navire bleu. Et dans toutes les communes, il y a un responsable qui représente le Pds. Par exemple, ici, dans la commune de Wakhinane Nimzatt. En 2014, le Bby a perdu ici. Et si vous faites une relecture de la composition des listes, le Bby avait fait bloc dans le département de Guédiawaye. Parce qu’on leur avait dit qu’ils allaient perdre dans ce département. Nous avons gagné Ndiarème Limamoulaye malheureusement le maire Baïdy Sèye a transhumé. Et à Gounass, on avait deux listes dirigées par Mme Woré Sarr et Ablaye Diallo du Pds. A Wakhinane Nimzatt c’est moi en personne qui avais fait le travail, j’étais seul sur le terrain. Si j’avais battu campagne en 2014, le Pds allait gagner Wakhinane Nimzatt. Et Khafor Touré serait maire. Et après il allait démissionner du Pds pour rejoindre l’Apr. C’était un programme bien calé. Il est resté très longtemps sans jamais mouiller le maillot pour le Pds. Malheureusement pour eux j’ai déjoué ce programme. Je n’ai pas participé aux élections. Les militants Pds qui étaient avec moi n’ont pas non plus participé aux élections, et finalement nous avons perdu. Mais, pour les prochaines élections locales, je vais me présenter ici dans la commune de Wakhinane Nimzatt. Et avec le vote direct ça facilite les choses. Il est temps que je me mesure dans la commune de Wakhi­nane, depuis plus de 40 ans je fais la politique, je ne vais plus être un escalier pour d’autres.

Le maire Racine Talla en est à son premier mandat. Com­ment jugez-vous son bilan ?
Négatif, comme partout au niveau de la commune. Je ne vois pas de réalisation qu’il a eu à faire à Wakhinane Nimzatt. Un maire qui n’est pas là, la mairie est entre des mains de qui ? Les populations devraient se renseigner sur les destinées de leur commune, qui est sacrifiée. Les gens ont tellement souffert depuis que Racine Talla est ici. Il a passé tout son temps à faire des annonces, alors même que les populations voient tout, et la majeure partie ont pris la décision de le faire partir avec les prochaines élections locales.

Et pour ce qui concerne le maire Aliou Sall, a-t-il res­pecté ses engagements sur les réalisations qu’il devait faire dans le département ?
Lui non plus il n’a rien fait pour le département, et son grand-frère Macky Sall le sait. Il n’y a que le Bby et l’Apr qui voient ses réalisations. Et c’est normal, les sucettes de Aliou Sall ont fait tourné la tête à beaucoup de responsables Bby comme ceux de l’Apr de même que leurs militants. Il pouvait faire mieux. Car financièrement il est assis, il à tous les moyens avec lui. Et je crois que nous n’aurons plus jamais un maire petit frère d’un Président, c’est fini, c’est une honte. Il a les moyens de faire de Guédiawaye une véritable ville en changeant le visage. Je vais élire un maire de Guédiawaye qui habite ici dans le département, et non pas un importé. Etre le petit frère du chef de l’Etat ne te donne pas tous les privilèges.

1 COMMENTAIRE

  1. Le retour d’un grand homme politique Diadji Ngom sur le terrain politique va faire revivre certain mouvements karimistes et des hommes de terrain

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here