PARTAGER

Le président du mouvement Dieum Kanam, Lass Badiane, pense que la Senelec a mal communiqué sur la hausse du prix de l’électricité. Membre de l’Apr, ce conseiller municipal de Grand-Yoff estime que, de façon générale, les responsables du parti au pouvoir et leurs alliés ne défendent plus assez Macky Sall.

Macky Sall maintient toujours le flou autour d’un éventuel 3eme mandat. Quel est votre avis ?
Je pense que, comme l’a dit le Président au soir du Réveillon, c’est un débat inutile puisqu’il a été réélu avec plus de 58%. Le président de la République, en homme aguerri, expérimenté, ne va pas tomber dans un piège qui est un débat de rue. Ce qui l’intéresse, c’est comment faire pour améliorer les conditions de vie de nos compatriotes, réaliser des routes praticables, des postes de santé pour que les populations puissent être satisfaits de son bilan 2019-2024. Maintenant il y a certaines personnes qui sont préoccupées par des débats de succession. Mais l’heure n’est pas de dire ce qui va se passer en 2024 parce que nous sommes en 2020. Seul Dieu sait qui sera présent en 2024. Ce qui nous intéresse au niveau de l’Alliance pour la République, c’est la matérialisation des projets du président de la République qui ont été conçus sur un programme. Donc l’heure pour nous, les ministres, les Directeurs généraux, même pour nous qui n’avons aucun poste nominatif, c’est d’aider le président de la République à réussir sa mission en vulgarisant ses réalisations.

L’actualité, c’est aussi la hausse du prix de l’électricité qui ne passe pas chez beaucoup de Sénégalais…
Il n’y a pas de hausse sur le prix de l’électricité, mais plutôt une baisse de la subvention de l’Etat. Entre 2012 et 2018, il y avait une baisse drastique du prix du baril de pétrole. Maintenant il y a une légère hausse. C’est cette subvention-là qu’il a diminué et qui était de 26%. Raison pour laquelle les prix ont augmenté légèrement non pas pour les petits ménages, mais pour les industriels. Je pense que la Senelec a fait une mauvaise communication sur cette décision parce qu’il ne s’agit pas d’une hausse du prix de l’électricité mais plutôt d’une baisse de la subvention.

Pour beaucoup de Séné­galais, il y a une restriction des libertés sous Macky Sall. Qu’en pensez-vous ?
L’opposition est en train de manifester comme bon lui semble. Il n’y a pas de restriction de liberté. Pour le cas de Guy Marius Sagna, il a bravé une interdiction. Nous sommes dans une République et une Répu­blique est régie par des règles. Si on commence à les transgresser, on ne peut plus les revendiquer. Et l’une de ces règles, c’est le respect du droit. Donc, quand l’autorité préfectorale interdit une manifestation, il faut la respecter. Nous sommes tous des républicains dans l’âme. Donc si ces opposants-là ont l’ambition d’être à la tête de ce pays, il faut qu’à partir d’aujourd’hui ils apprennent à respecter les décisions des autorités.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here