PARTAGER

Pour le porte-parole de la Cellule de communication de Benno bokk yakaar, il est «intellectuellement malhonnête» de faire porter la responsabilité de la spoliation du littoral à «un régime qui n’y est pour rien». Dans cet entretien, Papa Mahawa Diouf se dit «triste» que certains s’éloignent de l’essentiel, le covid-19, et répond à Barthélemy Dias et Ousmane Sonko sur le littoral.

L’actualité du Covid-19 semble perdre du terrain par rapport à d’autres sujets. Qu’en pensez-vous ?
C’est dommage parce que, malheureusement, le covid-19, lui, est encore là. Nous avons encore besoin de la plus grande mobilisation de tous pour vaincre le Coronavirus. Il est triste de constater qu’il y a une polémique de l’essentiel : Vaincre le Coronavirus “bye any means necessary” (par tous les moyens nécessaires) pour citer Malcolm X. C’est pour cette raison qu’une loi d’habilitation a été votée à l’Assemblée nationale afin de doter l’Etat de pouvoirs exceptionnels pour lui permettre de préserver la Nation d’une menace exceptionnelle. Voilà pourquoi il est triste de constater que certains s’éloignent pour des raisons purement égoïstes de l’unité d’action nationale autour du gouvernement, de l’Etat du Sénégal face à la pandémie du Covid-19.

Une partie de l’opposition demande la démission de Mansour Faye pour son «échec» dans la distribution des denrées destinées aux populations. N’est-ce pas logique ?
Personne ne peut dire  cela ! L’Etat est en train d’organiser l’une des plus grandes organisations logistiques de notre histoire. 136 000 tonnes de céréales à distribuer sur l’étendue du territoire, et nous n’avons pas constaté de crises majeures. Plus de 50% de distribution bouclés en moins de 9 semaines. Il reste moins de 80 communes au total, surtout sur Dakar où sur 19 communes, 9 ont démarré. Globalement, cela se passe dans le respect de distances recommandées. Pour le Registre national unique (Rnu), il y a quelques difficultés mais l’extension s’est très bien passée et cela a été pris en charge par les communes. Il n’y a aucune polémique, aucun effet de panique comme constaté dans certains pays. Il faut féliciter et encourager les autorités de l’Etat et de l’Administration en général. C’est une opération logistique inédite qu’ils sont en train de réussir et en un temps record. Les controverses inutiles portées par certains acteurs ne visent qu’à animer des préoccupations purement subjectives.  L’organisation de la solidarité républicaine, à l’image de la gestion du Covid-19, est pour l’instant un succès pour le Sénégal. Les Sénégalais peuvent être fiers de la façon dont la crise est gérée chez nous. Nous sommes pour l’instant cités en référence en Afrique et dans le monde, même si nous devons continuer de rester vigilants. Il faut saluer l’unité de la politique publique de résistance face au Covid-19. L’opposition responsable et significative, la Société civile, les acteurs culturels, toutes les forces vives de la Nation, civiles comme militaires, se sont mobilisées pour faire face à cette menace contre la Nation sénégalaise. En vérité, il n’y a qu’un groupuscule de trublions, du reste habitués des faits, qui persistent à animer des controverses  sans fondement.

Quelle lecture faites-vous de l’affaire Akilee-Senelec ?
Il est important de rappeler que nous sommes dans un cadre contractuel qui lie Senelec à Akilee. L’une des parties demande à réviser le contrat. De ce point de vue, il n’y a rien d’anormal. Chacune des parties, dans un cadre contractuel, normalement peut demander à tout moment de réviser le cadre. La question est simple : est-ce que nous sommes en train de défendre les intérêts du Sénégal ? C’est la seule chose qui nous paraît importante dans cette affaire.

 Barthélemy Dias accuse votre régime d’être responsable de ce qui se passe sur le littoral. Il est même allé plus loin en soutenant que le siège de l’Apr a été construit sans autorisation. Que répondez-vous ?
Sur le littoral, il est clair qu’il y a eu une exagération manifeste, pour ne pas dire qu’il y a trop de contre-vérités qui ont été dites sur le sujet. Barthélemy Dias a manqué de sincérité. Il est intellectuellement malhonnête de faire porter la responsabilité de la spoliation du littoral à un régime qui n’y est pour rien. Surtout si c’est le maire de Mermoz-Sacré-Cœur himself a délivré au moins quatre des autorisations de construire sur le littoral qu’il prétend défendre. Ce qui est sûr, c’est que je donne peu de crédit à Barthélemy Dias.

Ousmane Sonko, lui, promet de tout raser une fois au pouvoir. Qu’en dites-vous ?
Ousmane Sonko promet malheureusement de fusiller et de détruire beaucoup de choses et parle très peu de construction nationale. Le président de la République a décidé de suspendre des constructions sur le littoral et c’est peut-être cela le plus important. Ce qui est constant c’est que la préservation et l’aménagement du littoral sont importants pour tous les Sénégalais, et les mesures prises par l’Etat sont suffisamment rassurantes.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here