PARTAGER

Il est un des petits-fils de Serigne Touba. Serigne Abdou Lahat Mbacké estime qu’après «tout ce que Macky a fait pour Touba», il mérite un soutien des Mourides. Le président du mouvement And falaat Macky en 2019, qui nous a rendu visite, invite le Président Sall à compter sur les jeunes marabouts.

Expliquez-nous les objectifs de votre mouvement…
Le mouvement And falaat Macky en 2019 a été créé en 2013. Evidemment, nous soutenons la politique du président de la République, à travers ses différents programmes et projets au niveau national, mais aussi dans tout ce qu’il fait pour Touba. Au-delà de la politique, nous intervenons dans le social pour aider les plus démunis. Mais permettez-moi d’abord de souhaiter la bienvenue au chef de l’Etat qui est attendu à Touba dans quelques jours. Touba a toujours honoré ses hôtes, a fortiori quand il s’agit d’un président de la République. Qui plus est, quand c’est le Président Macky Sall, nous devons lui rendre tous les honneurs dus à son rang et à ses réalisations à Touba depuis son élection à la tête du pays.

Sauf que Serigne Modou Bousso Dieng se préparait à saboter cette visite du Président…
Modou Bousso ne représente rien à Touba et il n’a personne derrière lui. Il ne fait que dans le chantage. Et puis, nous allons porter plainte contre lui pour usurpation parce que pendant huit ans, il se prend pour le leader de tous les jeunes marabouts alors qu’il n’en a pas un seul avec lui. Et d’ailleurs, Serigne Bassirou Abdou Khadre n’avait même pas besoin de lui interdire cette manifestation. Cela ne fait que lui donner de l’importance.
Qu’est-ce que le Président Macky Sall a fait pour Touba ?
Entre autres, il y a le programme d’assainissement qui a été financé à hauteur de 20 milliards de francs Cfa, la route Niaari étages qui était tout le temps inondée et impraticable et qui est devenue un vieux souvenir, l’hôpital Khadim Rassoul qui est en cours de réalisation, mais il y a aussi les 4 forages pour améliorer l’approvisionnement en eau. Il faut d’ailleurs admettre que ce n’est pas facile de satisfaire des millions de personnes. Et il est clair que l’autoroute Ila Touba dont le coût est estimé à 400 milliards est la meilleure preuve que Macky Sall est un disciple de Serigne Touba. Seul un vrai talibé peut avoir un tel engagement. Et mon homonyme, feu Serigne Abdou Lahat Mbacké, l’avait dit : «Quiconque honore Serigne Touba mérite qu’on lui rende la monnaie.» Cette monnaie ne peut être rien d’autre que soutenir Macky Sall. De toute façon, Senghor, Diouf et Wade n’ont pas fait la moitié de ce qu’il a fait pour Touba.

Malgré tout, Macky Sall peine à s’imposer à Touba. Qu’est-ce qui l’explique ?
D’abord, il faut avouer qu’il y a un réel problème de communication sur ses réalisations alors que son bilan est très positif à Touba. Ensuite, il faut admettre qu’il s’est mis à dos les jeunes marabouts que nous sommes et qui, pourtant, jouent un rôle très important dans l’animation du jeu politique local. En réalité, on a fait croire au Président que ces jeunes sont des maîtres chanteurs alors qu’il n’en est rien. L’heure est venue aujourd’hui de rectifier le tir et de les associer à sa politique. Ils ont du monde derrière eux. De même, il y a une prolifération des Badienou gokh, ces braves femmes qui se sont constituées en groupements économiques ou sociaux et qui sont des porteuses de voix. Le Président peut compter sur elles.

Une victoire de Macky Sall devient encore plus difficile avec la candidature de Me Madické Niang ou de Idrissa Seck qui revendique désormais sa «mouridité»…
Je puis vous garantir que Madické Niang n’a aucune cote de popularité à Touba. Même s’il a des entrées dans l’entourage du khalife. Il n’a pas non plus de soutiens particuliers et connus chez les jeunes qui, je le rappelle, sont décisifs dans toutes les élections. Quant à Idrissa Seck, les Mourides ont compris son jeu. Il y a des liens très forts et historiques entre la famille de Serigne Babacar Sy à celle de Serigne Touba. S’il veut nous mettre en mal avec Tivaouane, c’est peine perdue. Les Mourides ne sont pas un marché. Ce que nous demandons au Président, c’est de désigner une personnalité crédible et légitime pour Touba. Il y a beaucoup de tiraillements entre les leaders et cela constitue un véritable risque pour 2019. S’il le faut, il peut mettre quelqu’un comme Aly Ngouille Ndiaye qui est un talibé de Serigne Touba et qui est très apprécié par les différents chefs religieux. Il est clair qu’à Linguère, il ne peut avoir de soucis à se faire. Et donc, il peut servir de relai au Président dans la ville. Pourquoi pas aussi Farba Ngom qui, malgré ses activités à Matam, a des entrées certaines à Touba et auprès des familles religieuses ? En tous les cas, il nous faut une forte personnalité qui fera le consensus autour de lui. Et cela est possible et surtout urgent puisque nous sommes à 3 mois de la Présidentielle.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here