PARTAGER

Vous vous activez dans la culture de l’arachide. En tant qu’acteur, que pensez-vous de la campagne arachidière 2017-2018 ?
D’abord, je tiens à préciser qu’on ne peut développer un pays sans l’agriculture. Et la culture de l’arachide particulièrement joue un rôle important dans ce secteur. Or, il faut noter que l’Etat a sacrifié les paysans qui sont pourtant le moteur de cet objectif d’émergence tant chantée. Si vous voulez faire émerger un pays, il faut respecter les paysans dans tous les plans, car sans eux, un pays ne pourra pas émerger, c’est impossible. Aujourd’hui, tous les paysans ne peuvent pas vendre leurs arachides puisque l’Etat qui est l’intermédiaire entre les paysans et les opérateurs – parfois des politiciens – n’a pas respecté ses engagements. Je puis vous assurer qu’aucun paysan n’a vendu le kilogramme d’arachide à 210 francs Cfa comme fixé par l’Etat. Tout récemment, le Prési­dent Macky Sall a fait une tournée dans le Sine-Saloum pour demander pardon aux paysans parce qu’il s’est rendu compte de la gravité de la situation. Le ministre de l’Agri­culture doit démissionner pour avoir échoué sur la campagne de commercialisation de l’arachide.

Demanderiez-vous aussi la démission du ministre de l’Intérieur Aly Ngouille Ndiaye comme la réclame l’opposition ?
Ce que je peux dire, c’est que la situation de la distribution des cartes d’électeur est préoccupante. Cependant, il faut souligner – je ne suis pas là pour le défendre – que Aly Ngouille Ndiaye a trouvé ce problème sur place. Ce qui ne veut pas dire qu’il est exempt de reproches. Il a commis une erreur lors de l’émission «Cartes sur table» sur la 2stv. Je le comprends parce qu’il a voulu juste exprimer sa position en tant que responsable politique, mais l’erreur est humaine. Ce qui en revanche est inadmissible, c’est que l’Etat a pris nos 52 milliards pour confectionner des cartes qui ne peuvent toujours pas être disponibles.

Que pensez-vous de la transhumance et de la justice sénégalaise ?
Ecoutez, je crois évidemment qu’on ne peut pas cautionner cette pratique. Je conseille justement au Président Macky Sall de se méfier de certains leaders qui sont mauvais et jaloux et qui ne travaillent que pour leurs propres poches. Ce sont les mêmes qui avaient tué Abdoulaye Wade qui l’accompagnent aujourd’hui. Macky Sall et son épouse font l’honneur de ce pays. C’est aussi le cas de Youssou Ndour dont j’appuie la sortie sincère et honnête qui ne peut être classée que dans le lot d’une alerte. C’est un homme qui gagne sa vie dans le travail et la vérité. Pour ce qui est de la justice, à vrai dire, ma conviction est qu’elle est manipulée. Et c’est le sentiment de tout le Peuple sénégalais. Vu la situation assez confuse qui prévaut dans le pays, je n’exclus pas d’être candidat à la Présidentielle de 2019.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here