PARTAGER

Le président de la Commission comptabilité et contrôle tire un bilan satisfaisant de sa participation aux travaux de l’Assemblée nationale liés au vote du budget. Dans cet entretien, Mamadou Oury Baïlo Diallo salue les réalisations du Président Sall dans le département de Vélingara, mais le maire de cette commune trouve inacceptable que l’on demande à des citoyens portant les noms Diallo, Barry et autres de prouver leur «sénégalité».

Qu’est-ce qui vous a marqué à l’Assemblée nationale en tant que président de la Commission comptabilité et contrôle du budget ?
D’abord, je commence par remercier sincèrement le chef de l’Etat qui m’a choisi parmi plusieurs responsables politiques de l’Apr pour diriger la liste départementale lors des dernières Législatives, car ils étaient nombreux qui auraient pu valablement être à ma place. A part les questions d’ordre national lors des travaux de commission, comme à l’occasion de la plénière, j’ai posé des problèmes spécifiques à mon terroir d’origine, le département de Vélingara. Au ministre de la Santé, j’ai défendu que ce département frontalier à 3 pays (Guinée Conakry, Guinée Bissau, Gambie) mérite mieux qu’un centre de santé qui est un point noir pour nous hommes politiques. Il est en chantier depuis plusieurs années avec son plateau technique peu relevé et une faible capacité d’accueil. Vélingara fait 45% de la population de la région de Kolda. Sous ce rapport, il mérite d’avoir un hôpital. Aux ministres de l’Intérieur et des Affaires étrangères, j’ai dénoncé le traitement discriminatoire à l’égard des Sénégalais qui ont des patronymes majoritaires dans des pays limitrophes. On exige aux noms Diallo, Camara, Barry, etc., de prouver leur «sénégalité» pour accéder à certains documents administratifs alors qu’ils sont détenteurs d’actes de naissance, de même que leurs parents. Ce n’est sérieux. En outre, j’ai plaidé pour que le Sénégal ait un consulat à Barcelone, en Espa­gne, une ville qui accueille beaucoup de nos compatriotes qui doivent aller jusqu’à Madrid pour se faire immatriculer. Pour toutes ces doléances, nous gardons l’espoir que le gouvernement va poser des actes assez forts.

Quelles sont les réalisations de Macky Sall dans le département ?
Jamais un régime n’a autant fait pour le département de Vélingara que celui de Macky Sall. Nous avons plusieurs fils de la localité promus à des postes de responsabilité : 1 président de conseil d’administration, 1 président de conseil de surveillance, 1 vice-consul, 5 hauts conseillers et aujourd’hui Me Aliou Sow, Dg de la Sapco. La cité religieuse de Médina Gounass et le Daaka sont en voie d’être modernisés. Beaucoup de pistes sont en construction pour le désenclavement interne, la voirie de la commune est construite pour 5 km et nous attendons 5 autres km et 20 km d’extension électrique, 1 complexe frigorifique doté de 2 camions. A ces réalisations, il faut ajouter la Bourse de sécurité familiale et la Couverture maladie universelle. L’équité territoriale est une réalité avec ce régime.

Quelles sont vos relations avec vos camarades de l’Apr et les alliés ?
C’est la grande entente entre tous les responsables de l’Apr dans le département, nous nous retrouvons souvent pour discuter et tracer des perspectives de consolidation des acquis et de massification du parti. Idem entre l’Apr et les partis alliés. Il y en a qui sont vraiment sincères, qui travaillent au sein de la coalition sans calcul. Toutefois, nous doutons de la sincérité du Rcd (la formation politique créée par Ibrahima Barry, natif du département). Ce parti se réclame de la coalition tout en débauchant des militants de l’Apr, et même en les achetant. On ne peut dire que l’on veut soutenir le président de la République en se permettant de débaucher ses militants. Il aurait convaincu de sa sincérité en allant débaucher des militants de l’opposition. Qu’à cela ne tienne, l’Apr et la coalition vont tenir le coup et apporter la réplique à chaque fois que cela est nécessaire.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here