PARTAGER
Alioune Sarr, ministre du Commerce...

L’Agence sénégalaise de promotion des exportations (Asepex), en partenariat avec l’Organisation internationale de la francophonie (Oif) et le Centre de commerce international (Cci), a procédé hier au lancement d’une plateforme de commerce électronique dénommée Made in Senegal.

Permettre aux Petites et moyennes entreprises (Pme) locales de vendre au niveau international sans se déplacer, c’est en substance le but du projet de la plateforme de commerce électronique Made in Senegal porté par l’Agence sénégalaise de promotion des exportations (Asepex). Ce projet tripartite, mis en œuvre conjointement par le ministère en charge du Commerce, l’Organisation internationale de la francophonie (Oif) et le Centre de commerce international (Cci), veut libérer les Pme des contraintes infrastructurelles et faciliter leur accès à certains marchés en Afrique et dans les pays francophones à travers le monde.
«La plateforme permet aux Pme de se connecter directement avec leurs clients», a expliqué Alioune Sarr. Par ailleurs, informe le ministre du Com­merce, du secteur informel, de la consommation, de la promotion des produits locaux et des Pme, Made in Senegal est un outil qui va inciter les Pme à se formaliser pour intégrer l’e-commerce. Aussi, le projet encourage-t-il l’innovation et la créativité des entreprises dans notre continent où la population, majoritairement jeune, est encline aux Tic. «Le fait de disposer d’un instrument qui permet aux jeunes de se former et d’utiliser les outils de l’information et de la communication pour faire du commerce et créer des emplois est une chose extraordinaire», a apprécié  M. Sarr. Le projet enrôle dans sa phase pilote 20 Pme. Mais à terme, il va incorporer 200 entreprises. Made in Senegal consentira ainsi à une digitalisation des produits des Pme bénéficiaires avec des informations précises et techniques conformes aux exigences des normes de la vente en ligne.
Pour Mme Aïcha Agne Pouye, les Pme sont la principale source d’emplois. «Le renforcement de la capacité et de soutien à la croissance et à la compétitivité des Pme sont des piliers nécessaires pour le développement», a dit la directrice de la Division des marchés du Centre de commerce international.
ksonko@lequotidien.sn

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here