PARTAGER
Cheikh Oumar Ba, directeur exécutif de l’Ipar.

Le consortium Conseil départemental de Podor, l’Ipar (Initiative prospective agricole), l’Ard (Agence régionale de développement), l’Ugb (Université Gaston Berger) veut mettre fin au chômage des jeunes dans cette zone du Fouta. Dans cette perspective, il a organisé un forum avec la participation de tous les acteurs concernés et pour objectif d’aider les jeunes à identifier les opportunités de création d’emplois.

Si les vœux des parties prenantes de ce projet sont exaucés, les problèmes d’emploi et d’employabilité des jeunes du département de Podor devraient considérablement diminuer dans les mois à venir. En effet, les intentions émises lors de la cérémonie d’ouverture de ce forum de deux jours sont claires et porteurs d’espoir. Il s’agit, par le biais d’échanges, «d’informer et de sensibiliser les jeunes sur les opportunités de création d’emplois existantes aux niveaux national, régional, départemental et national, de mettre en contact ceux d’entre eux qui sont porteurs de projets et les acteurs offreurs d’emplois et de jeter les bases d’une plateforme de services pour l’emploi et l’employabilité des jeunes du département».
Le président du Conseil départemental de Podor, principal initiateur du forum, précise que cette rencontre va dans le sens de trouver des solutions efficaces et durables aux problèmes d’emploi des jeunes. Pour Mamadou Dia, la question de l’emploi et de l’employabilité des jeunes est importante et nécessite une synergie d’actions entre les 22 Collectivités territoriales du département de Podor, les autres partenaires et les jeunes à travers le Conseil départemental de la jeunesse pour des solutions efficaces et applicables immédiatement. Selon Mamadou Dia qui a fait savoir que la Der et le ministère de la Formation professionnelle ont été déjà saisis pour accompagner les initiatives des jeunes, le Conseil départemental a inscrit dans son budget une ligne de 20 millions de francs Cfa pour accompagner les études des projets fiables et bancables, capables d’apporter de la plus-value dans le département.
Le président du Conseil départemental a révélé, par ailleurs, qu’à terme l’objectif est de mettre en place une plateforme servant de réceptacle aux projets qui seront ainsi analysés et suivis par un pool régional de gestion des projets. Dans la même lancée, le directeur exécutif de l’Ipar a souligné que cette rencontre couronne l’importance d’un partenariat entre les Collectivités locales chargés de mettre en œuvre les politiques publiques et les jeunes. Cheikh Oumar Ba considère, en effet, que le forum est un cadre d’échange et de discussion autour de la question de l’emploi des jeunes dans un département où plus de 70% de la population est constituée de jeunes qui, souvent, prennent le chemin de l’émigration alors qu’ils ont beaucoup d’opportunités sur le plan local, notamment dans le département de Podor qui regorge de potentialités surtout sur le plan agricole.
Plus de 200 jeunes venus des différentes communes du département de Podor ont participé à ce forum de deux jours qui devrait aussi déboucher, selon les organisateurs, sur des formations professionnelles pour les outiller davantage sur les perspectives attendues par les jeunes qui ont été invités par le président du Conseil départemental de la jeunesse à se rapprocher des structures mises en place par l’Etat pour les accompagner.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here