PARTAGER

Ramatoulaye Mbaye, de son vrai nom Néné, âgée de 19 ans, a commencé à prouver son talent de footballeuse depuis qu’elle a 10 ans. A l’élémentaire pendant les heures de récréation, elle ne s’adonnait qu’au football et les garçons (camarades de classe ou des autres classes) la défiaient pour récupérer le ballon de ses pieds mais en vain. Ce spectacle de dribbles d’une petite fille retenait l’attention de toute l’école de Lougué et même les enseignants et animait la cour de récréation.
Après l’entrée en sixième et son admission au collège, Néné n’a pas arrêté de jouer au football. Elle a été très vite remarquée par son professeur d’éducation physique qui lui confiait la direction des exercices d’échauffement. Jusqu’en 5e avec les journées continues, la collégienne footballeuse n’a pas abandonné ce qu’elle appelle «ma passion», le football.
Ainsi les après-midi, c’est elle-même qui organise les rencontres de football dans un coin de son village qu’elle a aménagé avec les garçons. Une fois en 4e et avec l’âge, Néné a commencé à aller au grand terrain de football pour supplier les joueurs de lui donner un petit temps de jeu car dit-elle «à un certain moment je me suis rendu compte que mon niveau de jeu et mon physique étaient supérieurs à ceux des garçons avec qui je jouais au coin de village». Elle ajoute : «Je me suis dit pourquoi pas venir me frotter aux grands garçons et ce sont des garçons avec qui j’ai joué à l’élémentaire mais ce n’était pas facile d’avoir du temps de jeu avec eux.»
Consciente de son talent, elle prenait son mal en patience car il y a eu des après-midi où elle dit être «rentrée bredouille» pour n’avoir pas eu la possibilité de s’entraîner avec les garçons du fait de leur refus de la faire rentrer dans le terrain Et elle se contente des tours de terrain et de s’amuser avec le ballon à la mi-temps.
Mais il fallait attendre cet après-midi de mars 2016, lors du match de l’équipe de Lougué où les joueurs ont souffert des assauts de leurs adversaires, le «milieu offensif» a osé déclarer à l’entraîneur impuissant et à son staff : «Faites-moi entrer et je change le match.» Après des moments d’hésitation, l’entraîneur s’exécute et à son entrée son équipe s’en est sortie. Depuis ce jour la footballeuse a gagné la confiance de ses coéquipiers et des supporters.
Après le Bfem, dès son arrivée au lycée de Galoya, tout l’établissement a reconnu ses dons de footballeuse. C’est ainsi qu’elle joue depuis deux ans dans l’équipe des professeurs. Les aptitudes athlétiques de la lycéenne footballeuse l’ont amenée à représenter son lycée aux compétitions de l’Uassu au niveau régional à Saint-Louis en 2018 et 2019. Elle offre au lycée ses premières médailles en relais et en vitesse dans le sport scolaire. Néné est l’animatrice principale des entraînements de l’Asc Lougué pendant la préparation des matchs de navétanes depuis 3 ans.
Aujourd’hui Néné dit attendre impatiemment l’ouverture des classes ce mois de novembre pour faire la classe de Terminale et s’atteler à respecter la promesse qu’elle a faite à son grand-père, «réussir au Bac». Une réussite qui lui permettra d’avoir la bénédiction de ses grands parents et de rejoindre Dakar où elle trouvera un centre de formation ou intégrera un club sénégalais.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here