PARTAGER

Le chef de l’Etat ne s’est pas trompé en demandant aux autorités sanitaires, lors du Conseil des ministres, de renforcer la surveillance  des frontières, notamment au niveau de l’Aéroport international Blaise Diagne de Diass. Il est devenu la principale porte d’entrée du coronavirus dans le pays avec le reflux prolongé des cas intérieurs. En attendant l’impact de la nouvelle circulaire du ministère du Tou­risme et des transports aériens qui exige la présentation d’un test négatif aux voyageurs, 7 cas positifs ont été contrôlés hier à Diass.
Selon le directeur de la Prévention le Dr El Hadji Mamadou Ndiaye, 14 nouveaux cas ont été détectés sur un échantillon de 829 tests réalisés. Il s’agit, précise le porte-parole du ministère de la Santé, de 3 cas contacts suivis par les services sanitaires, 7 importés enregistrés à l’Aéroport international Blaise Diagne de Diass et 4 cas relevant de la contamination communautaire. Ces derniers ont été localisés à Dakar-Plateau (1), Ouest-Foire (1), Yoff (1) et Matam (1), indique Dr Ndiaye.
D’après El Hadji Mamadou Ndiaye, 51 patients hospitalisés ont été déclarés guéris et 5 patients sont dans un état grave dans les différents centres de traitement. Il déplore par ailleurs 2 décès. Aujourd’hui, le pays compte 15 mille 432 cas de coronavirus, dont 13 mille 865 guéris, 319 décès et 1.247 sous traitement, selon le directeur de la Prévention.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here