PARTAGER

La sortie du procureur fustigeant la posture de certains avocats qu’il confond avec « des charlatans » n’est pas du gout de l’ancien ministre de la Justice sous Wade et non moins avocat de Khalifa Sall. Lansana Diaby avait estimé que « quand on a été ministre de la République, il ne faut pas avoir certaines postures ».

El Hadji Amadou Sall a tenu à rappeler qu’il est présent dans ce procès en appel de l’affaire Khalifa Sall en sa « qualité d’avocat et non d’ancien ministre de la Justice ». Il a ensuite soldé ses comptes avec le procureur général qu’il « respecte ».

« En ma qualité d’avocat, en la présence de l’ensemble de mes confrères, je jouis des mêmes droits en tant qu’avocat, je me dois de faire respecter la dignité des avocats. Je défends avec rigueur et fermeté mon client. Pour la défense de Khalifa Sall, je n’invente rien. C’est la presse qui dit qu’il y’a eu une réunion il y’a 9 mois au palais. Après 8 mois, le conseil constitutionnel a démenti. Mais, ni le président de la république ni les magistrats ne l’ont contesté. Je n’ai fait que réitérer ce que j’ai entendu. J’aurai failli à ma mission en le rappelant ? Je considère que c’est une attaque contre ma personne vis à vis du procureur général. Qu’on ne fasse pas ce genre d’observation. Je sais me défendre pour ces genres de questions» a-t-il déclaré.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here