PARTAGER

L’affaire Zamalek-Génération Foot a pris une nouvelle tournure avec la sortie musclée hier du président du club égyptien, Mortada Mansour, contre la secrétaire générale de la Fifa et le président de la Fédération sénégalaise. Commis par Génération Foot, l’avocat Me Moussa Sarr est aussi monté au créneau en s’attaquant à la Caf. Ambiance.

Mortada Mansour, président du Zamalek, ne semble pas digérer l’histoire qui a retenu toutes les attentions lors du premier tour retour de la qualification aux phases de poules de la Ligue des champions. Avec la décision prise par la Caf de statuer sur la question.
Mortada Mansour a en effet critiqué «la faiblesse» de l’instance africaine qui a envoyé une autre lettre à la Fédération égyptienne, l’informant qu’elle mènerait des enquêtes sur cette affaire. Le Zamalek s’est rendu au stade Borg El Arab dimanche à la même heure, a attendu plus de 15 minutes conformément au règlement, puis l’arbitre a décidé de mettre fin au match avec une victoire 3-0 pour Zamalek. Un résultat qui risque fortement de ne pas être validé par la Caf le 8 octobre en cours.
Conscient de cela, Mortada Mansour tente un coup de pression et s’en prend à Fatma Samoura, la secrétaire générale de la Fifa et déléguée générale pour l’Afrique.
Dans une déclaration aux médias égyptiens, le président du club cairote commence d’abord par s’en prendre aux dirigeants de Génération Foot, les accusant d’avoir demandé les services d’une danseuse. Avant de s’en prendre à Me Augustin Senghor, président de la Fédération sénégalaise de football, puis à la secrétaire générale de la Fifa, la Sénégalaise Fatma Samoura, actuellement en mission de redressement de la Caf. Pour Mortada, Génération Foot compterait s’appuyer sur l’influence de celle-ci. Une raison suffisante à ses yeux pour l’attaquer, avec des propos d’une rare violence.

«Zamalek et son président ne sont pas petits»
«La Fédération sénégalaise et le président du club (Mady Touré) sont vulgaires. Nous ne voulons pas engager une polémique ici. Mais à Fatma Samoura, je dis ceci : Nous connaissons votre relation avec le président de la Fifa, ainsi qu’avec Hayatou (ancien président de la Caf)…». «Je t’avertis. Si vous faites quoi que ce soit, vous verrez qui est le président de Zamalek», menace le président du club égyptien. Qui ajoute : «Zamalek ainsi que son président ne sont pas petits. Et je t’avertis encore, avec tout le respect que je vous dois, à vous, au président de la Fédération du Sénégal (Me Augustin Senghor) et à toutes les équipes sénégalaises en dehors de Génération Foot, qui reçoit des fonds d’origine inconnue…»
Mortada est un habitué des faits. Mais son comportement qui frise l’insolence semble mal cacher un sentiment de tenir le mauvais bout dans cette affaire, d’autant plus que dès le début, Génération Foot insiste sur le respect des textes règlementaires de la Caf et s’est montré prête à porter le dossier devant les instances internationales de justice sportive.

«La Caf a perdu toute crédibilité»
En ce sens, le club champion du Sénégal a déjà engagé les services de l’avocat Me Moussa Sarr qui ne doute pas un seul instant que GF va remporter la bataille judiciaire après avoir remporté la manche aller sur la pelouse (victoire 2-1 à Thiès).
«Ce qu’il y a lieu de retenir pour le moment, c’est que GF est parfaitement dans son droit», soutient l’avocat. Avant d’argumenter : «La délocalisation et le changement de la programmation du match n’est pas conforme au règlement de la Caf. Ce qui est encore plus grave, c’est que ce changement de programme a été décidé de façon unilatérale sur la base d’un courrier de Anthony Baffoe, secrétaire général adjoint de la Caf chargé de la Commission du football et du développement, qui n’est pas la Commission interclubs. L’acte qui a été pris par Baffoe n’est même pas une convocation. C’est une lettre d’information et il n’a aucune compétence pour ça. C’est acte, juridiquement, est inexistant. Il faudrait, au niveau de la Caf, qu’on arrête ces machinations. Elle a perdu toute crédibilité, raison pour laquelle la Fifa lui a envoyé Madame Samoura pour mettre un peu d’ordre. Génération Foot est parfaitement dans son bon droit et nous espérons que la Caf va lui donner raison.»
hdiandy@lequotidien.sn

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here