PARTAGER

L’ancien joueur du Raja de Casablanca, Mohcine Metouali, a démenti avoir accusé le sélectionneur national de corruption, insistant sur le fait que ses propos ont été sortis de leur contexte.

«Pour qu’un joueur soit sélectionné en Equipe nationale, il faut qu’il remplisse certaines conditions extra-sportives. Il est nécessaire qu’il dispose d’un agent qui doit être un ami du sélectionneur national et auquel il doit accorder des pots-de-vin.» Mohcine Metouali s’est lâché dans les colonnes du magazine qatari Al Watan.
Des déclarations qui ont fait réagir le sélectionneur du Maroc qui n’a pas tardé à lui répondre via son compte Instagram : «Cela fait 10 ans maintenant que je suis en Afrique et aucun joueur ne peut affirmer avoir été sélectionné sans que cela ne tienne de ma seule responsabilité sportive. La corruption ne fait pas partie de mon vocabulaire ni de mes pratiques. Mon intégrité me suivra jusqu’à la fin de ma carrière, quelles qu’en soient les conséquences. Je me réserve le droit, après avis auprès de mes conseillers, de poursuivre l’auteur de ces déclarations en justice.»
Contacté par Le360 Sports, le joueur d’Al Rayyan a essayé, tant bien que mal, de rectifier son tir. «Mes propos ont été mal interprétés. Je n’ai à aucun moment parlé de corruption. J’ai dit que Hervé Renard devrait récompenser Abderrazak Hamdallah et Youssef El Arabi pour leur excellente saison au championnat du Qatar», a déclaré Metouali.
Il affirme avoir dit la «vérité», maintenant l’hypothèse que «Renard doit être ami avec les agents des joueurs convoqués». Metouali a annoncé être prêt à la bataille juridique.
Au lieu de garder le silence, Mohcine Metouali continue donc de faire joujou avec le feu. Un jeu qui risque de lui brûler les doigts…

La Fédération répond aux accusations de Metouali
La Fédération royale marocaine de football (Frmf) a manifesté, via un communiqué d’hier soir, son soutien au sélectionneur national Hervé Renard après les accusations de Mohcine Metouali.
La Frmf a dénoncé les propos de Mohcine Metouali qui portent atteinte à la crédibilité et aux choix du sélectionneur national Hervé Renard.
L’instance dirigeante du football marocain a démenti catégoriquement ces accusations et a réitéré sa totale confiance en les choix du Français et soutient son action ainsi que l’ensemble de son staff technique.
Par ailleurs, la Frmf a annoncé qu’elle ne ménagera aucun effort pour protéger l’ensemble des membres de la sélection nationale et prendra toutes les mesures juridiques nécessaires contre toute atteinte à sa crédibilité.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here