PARTAGER

L’erreur de l’arbitre du match Valence-Barcelone (1-1) a une nouvelle fois relancé la polémique concernant l’absence de l’arbitrage-vidéo en Liga espagnole. Victimes, les joueurs du Barça sonnent l’alerte.

Après la polémique suite à un but non accordé contre Valence (1-1), les Blaugranas souhaitent l’instauration de l’outil vidéo pour aider les arbitres. Ainsi, Jordi Alba met directement en cause le corps arbitral, responsable selon lui de ne pas avoir accordé ce but valable : «A la fin, le plus important c’est qu’on ait marqué, mais l’arbitre a fait une erreur monumentale. Même moi, j’ai vu que le ballon avait franchi la ligne depuis le milieu de terrain.»
Sergio Busquets lui a pris plus de recul sur cette situation et a indiqué que la vidéo permettrait de régler ce genre de soucis : «Il y a beaucoup de situations que la vidéo ne pourra pas résoudre, a admis Busquets. Cependant, je pense qu’elle pourra aider dans des situations comme celle de ce soir. C’est une évolution dont nous avons besoin. Et pas seulement pour ce but. La Liga possède les meilleurs joueurs au monde, c’est le meilleur championnat au monde et il mérite la meilleure technologie. Le ballon avait passé la ligne, mais ni l’arbitre ni son assistant ne l’ont vu.»

L’arbitrage-vidéo testé en Coupe du Roi et prévu en 2018-19
Plusieurs sources de la Fédération espagnole auraient confirmé que l’arbitrage vidéo serait mis à l’épreuve lors des prochains matchs de Coupe du Roi. Le quotidien madrilène Marca a en effet assuré ce lundi qu’il pourrait y avoir un changement. Pas en Liga, mais en Coupe du Roi. Des essais lors des prochaines journées de la Coupe espagnole devraient être faits pour accélérer le processus.
La technologie de l’arbitrage-vidéo fait beaucoup parler et personne ne parvient réellement à nous dire si son utilisation est convaincante ou non. Celle-ci arrivera bien en Liga en 2018-19, mais l’Espagne préfère faire des essais avant le début de la saison prochaine.

Les arbitres reconnaissent leur erreur
Le président du Comité Technique des Arbitres de la Fédération Espagnole du Foot­ball a réagi à la décision prise par l’arbitre de la rencontre Valence-Barcelone de ne pas accorder le but de Messi. Sanchez Arminio a défendu son collègue en parlant d’«erreur d’arbitrage».
«Bon, nous avons fait une erreur. Cela reste un match de Liga et non pas une rencontre dans un tournoi international. Les règles sont ainsi», a expliqué Sánchez Arminio.
Sur une éventuelle suspension de Iglesias Villanueva, le président du Comité Technique des Arbitres est venu au secours de son arbitre : «je ne pense pas qu’il faille en vouloir à Iglesias Villanueva. Cela peut arriver à tout le monde, joueur comme arbitre», a-t-il assuré.
Avec Goal

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here