PARTAGER

Avant l’affichage des listes électorales, c’est la grande polémique. Après les investitures dont les choix mécontentent les uns et ravissent les autres, les lenteurs de la direction générale des Elections sont mises sur le bulletin unique de la contestation. D’ici le 30 juillet, la tension ne va pas retomber dans le landerneau politique où les gens sont préoccupés à solder les comptes que de voir les sérieux problèmes qui entourent l’organisation de ce scrutin. La polémique ne quitte pas la Une de l’actualité politico-médiatique.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here