PARTAGER

Critiqué pour sa gestion du cas Amrabat, victime d’une commotion cérébrale face à l’Iran vendredi, le médecin du Maroc, Abderazzak El Hifti, s’est défendu et a indiqué dans une vidéo avoir «respecté point par point», les recommandations de la Fifa. Ce dernier avait notamment donné des petites claques à son joueur, comme pour le réveiller. «Nous avons reçu un courrier de la Fifa qui nous rappelle les recommandations à suivre, (…) nous les avons respectées point par point, notre intervention était correcte», a assuré le médecin des Lions de l’Atlas.
Depuis le Mondial 2014, la Fifa a adopté un protocole permettant à l’arbitre d’interrompre une rencontre «jusqu’à trois minutes» en cas de soupçon de commotion cérébrale. «Dans le cas de Nordin, quand je suis entré, il était déjà en dehors du terrain, la question (des trois mi­nu­tes) ne se posait pas. J’ai donc posé cinq questions, il n’a répondu qu’à une seule et n’a pas répondu aux quatre autres», s’est justifié Abderazzak El Hifti. Alors qu’il avait déclaré forfait dans un premier temps, le joueur pourrait finalement pouvoir tenir sa place mercredi face au Portugal.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here