PARTAGER

Le président de la Fédération algérienne de football, Kheïreddine Zetchi, songerait à annoncer sa démission. La cause de cette décision revient au fait que le gouvernement algérien ne lui a pas envoyé une invitation pour être présent lors de la cérémonie protocolaire au Palais du peuple le lendemain du sacre.

Comme rapporté par Lebuteur.com dans sa dernière livraison, le président de la Fédération algérienne de football, en l’occurrence Kheïreddine Zetchi, envisage de démissionner de son poste, lui qui a été privé samedi dernier de la médaille de l’Ordre du Mérite national et interdit aussi de figurer sur la photo officielle prise au Palais du peuple en compagnie du chef de l’Etat, Abdelkader Bensalah. Touché dans son amour-propre, Zetchi a confié à ses proches collaborateurs qu’il songeait sérieusement à se retirer, lui qui estime avoir atteint l’un de ses objectifs principaux, à savoir guider les Fennecs à remporter la Can, 29 ans après.
Evidemment, le départ du président de la Fédé peut avoir des répercussions au niveau de l’instance dirigeante, mais pas que ça. En effet, nous avons appris de source sûre que le coach national, Djamel Belmadi, songerait lui aussi à quitter son poste dans le cas où son président viendrait réellement à partir.

Belmadi a un contrat moral avec le président de la Fédé
Comme tout le monde le sait, le sélectionneur national s’était engagé pour quatre ans en août dernier avec la Fédération algérienne de football. Un contrat qui s’achèvera au terme de la Coupe du monde 2022 en cas de qualification bien évidemment. Cependant et malgré la réussite triomphale de la sélection nationale à la Can, Belmadi ne serait pas chaud pour continuer l’aventure à la tête des Fennecs en cas de départ de Zetchi. L’ancien joueur de Marseille estime qu’il a signé un contrat moral avec son président et que si ce dernier venait à partir, il partirait logiquement lui aussi.
Il faut dire que Zetchi a donné tous les moyens matériels, logistiques et financiers nécessaires au coach national pour bien préparer cette Can et mener l’Equipe nationale au sacre final. D’ailleurs, très souvent, Belmadi a évoqué cela dans ses déclarations, assurant que la Fédération «a mis le groupe dans d’excellentes conditions de travail, à commencer par le stage qui s’est déroulé à Doha et le choix des adversaires retenus pour les matchs amicaux d’avant-tournoi».

Les joueurs tiennent à leur coach
Et si le départ de Djamel Belmadi venait à se faire, cela risquerait de chambouler complétement la sérénité de la sélection nationale quand on sait que le coach est apprécié par les joueurs et que ces derniers seront plus que déçus de ne plus travailler avec lui. L’équipe retomberait ainsi dans ses travers et perdrait assurément toutes ses forces.
Pour l’heure, on n’en est pas là et les Algériens vont espérer que cela ne se produise pas afin de ne pas mettre un frein à l’ascension qu’est en train de vivre cette sélection nationale et casser tout ce qui a été entrepris durant cette Can.

Réunion décisive ce jeudi
En tout cas, tout devrait se décider ce jeudi 25 juillet lors d’une réunion importante du Bureau fédéral au Centre technique national de Sidi-Moussa. Une réunion au cours de laquelle le président de la Faf Kheïreddine Zetchi songerait à annoncer sa démission.
Avec Lebuteur

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here