PARTAGER

Edinson Cavani et Neymar ont eu une explication dans le vestiaire après le match contre Lyon. Le ton est monté et des coéquipiers ont dû s’interposer.

La vie n’est jamais un long fleuve tranquille au Paris Saint Germain. Même quand les victoires s’enchaînent (huit en autant de rencontres depuis le début de cette saison, toutes compétitions confondues), qu’une star planétaire a rejoint le club pendant l’été et que les plus grandes ambitions paraissent réalisables.
Dimanche soir après le succès étriqué et heureux face à Lyon (2-0), sur les coups de 23 heures, une vive altercation s’est produite entre Edinson Cavani et Neymar, prolongeant leur différend né sur la pelouse quelques minutes auparavant lors du penalty obtenu par Mbappé à la 79e minute.
Très agacé, l’Uruguayen est rentré le premier au vestiaire juste après le coup de sifflet final, sans aller saluer les supporters avec le reste de ses partenaires. Quelques instants plus tard, Neymar a fait son apparition à son tour. Cavani lui a alors fait savoir en espagnol qu’il n’avait pas apprécié son attitude sur le penalty. Le Brésilien lui a répondu de manière peu aimable, selon plusieurs témoins. Le meilleur buteur du club s’est alors levé et le ton est monté d’un cran.

Intervention de Thiago Silva et Marquinhos
Il a fallu que des partenaires, a priori Thiago Silva et Mar­quinhos, s’interposent afin d’éviter que la situation ne s’envenime et que les deux hommes puissent, peut-être, en découdre physiquement. A la suite de cette intervention, la tension est retombée. Cavani a filé sous la douche.

Un penalty chacun ?
Interviewé par une radio uruguayenne, Cavani a dédramatisé le conflit : «Ce sont des choses montées en épingle. Je ne sais pas pourquoi on crée toutes ces histoires. La vérité, c’est que ce sont des choses normales, qui arrivent dans le football.» Et d’ajouter : «J’en ai entendu parler en discutant avec mon frère, que les gens disent que Cavani ne laisse pas tirer les penalties ou qu’il y a un problème avec Neymar. La vérité, c’est qu’il n’y a aucun problème.»

Cavani isolé face au «clan brésilien»
Par ailleurs, Le Parisien et L’Equipe parlent d’un Cavani isolé face au «clan brésilien» dans le vestiaire avec de nombreux représentants de la sélection auriverde. Une certitude, le coach Unai Emery va devoir s’atteler à gérer les ego de ses deux stars s’il veut conserver une atmosphère saine au sein de son effectif. Une condition sine qua non pour que le Psg atteigne ses objectifs ambitieux.
Selon Le Parisien, une réunion est prévue mercredi entre les deux attaquants, Unai Emery et le directeur sportif Antero Hen­rique, avec parmi les pistes envisagées que «Neymar et Cavani tirent un penalty sur deux».
Avec L’Equipe

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here