PARTAGER

Plusieurs sites mauritaniens ont relayé dimanche dernier un démenti apporté par une source autorisée de la Fédération mauritanienne de football (Ffrim) qui nie catégoriquement que la Mauritanie ait assisté à la réunion du Comité exécutif de la Caf qui a décidé, mercredi dernier, de faire rejouer la finale retour Espérance de Tunis-Wydad de Casablanca.
Ainsi, selon le site Essahra.net, qui reprend le site sportif local, El Koora, la Mauritanie n’a voté ni pour ni contre qui que ce soit, pour la simple raison que la président de la Ffrim et membre du Comité exécutif de la Caf, Ahmed Ould Yahya, s’est excusé de ne pouvoir assister à cette réunion cruciale car il devait prendre, la même journée de mercredi, un vol Paris-Nouakchott. L’Airbus d’Air France où il a voyagé a décollé de l’aéroport Charles de Gaule le mercredi à 8h 50 Gmt et atterri à Nouakchott à 14h. A ce moment, la Caf était encore en réunion à Paris pour prendre, quelques instants plus tard, sa décision de faire rejouer la finale de la Ligue des Champions africaine.
La source de la Ffrim ajoute d’ailleurs que Fouzi Lekjaa, président de la Fédé marcaine, a été informé de ce contretemps par son homologue mauritanien, Ahmed Ould Yahya. Et pour cause, ce dernier est rentré d’urgence à Nouakchott en vue d’accompagner l’Equipe nationale de son pays vers son lieu de concentration, à Marrakech, où elle se trouve actuellement pour préparer la Can 2019.
Que s’est-il donc passé pour que la Mauritanie soit prise entre les deux feux des Marocains et Tunisiens, qui l’accusent chacun d’avoir voté contre lui. En réalité, c’est en procédant par un décompte négatif, c’est-à-dire en ne considérant que la liste qui a voté en faveur du Wydad, que les Casablancais ont déduit automatiquement que la Mauritanie se trouve dans la liste adverse, alors qu’elle n’y figura pas non plus, puisqu’elle était tout simplement absente du vote.
De même, la Tv tunisienne El Watania a, elle aussi, commis la même erreur en considérant que la Mauritanie a voté contre l’Es Tunis, pour la simple raison qu’elle ne figure pas sur la liste des pays qui ont voté en faveur du club tunisois, liste qu’elle a publiée sur sa page Facebook.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here