PARTAGER

Le Secrétaire général du Ps était hier à Mbour pour rencontrer ses camarades de la coalition Benno bokk yaakaar pour mieux affûter leurs armes afin d’avoir une bonne campagne de parrainage. Le maire de Nguéniene en a profité aussi pour se prononcer sur le décret du Président Macky Sall qui  a mis fin aux fonctions de maire de la ville de Dakar. Tanor n’éprouve aucun sentiment par rapport à cette situation. «Khalifa Sall a été exclu du Ps. Donc, ce qu’il fait n’est pas notre affaire. Ce qu’on peut avoir c’est de la solidarité au plan humain, le reste c’est là loi, même si elle est dure, c’est là loi qui a été mise en œuvre par les juges», a rappelé Ousmane Tanor Dieng. Mieux, il a demandé à ce que ce que ce choix-là soit respecté. «Nous avons cheminé avec Khalifa Sall, je ne lui veux que du bien et le reste, c’est pas mon affaire», a laissé entendre Tanor Dieng.
Interpellé sur la danse du chef de l’Etat lors du lancement de la campagne de parrainage de Bby, Tanor prend la défense de Macky Sall. «On ne peut pas dire que Macky Sall a dansé, il a fait le bakku. C‘est dans notre tradition, notre culture et c’est une façon d’engager les troupes. Et quelqu’un qui a des ambitions doit galvaniser ses troupes pour avoir une détermination, un enthousiasme qu’il essaye de donner à chacun de nous», a conclu Ousmane Tanor Dieng.
abciss@lequotidien.sn

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here