PARTAGER

L’incendie du marché Ndoumbé Diop de Diourbel a été durement ressenti par les commerçants qui ont perdu pour la plupart l’essentiel de leurs économies. Face à une telle calamité, l’Unacois-Jappo était hier au chevet de ses membres. Idy Thiam, le président de la structure, envisage même une tournée nationale pour sensibiliser les commerçants à souscrire à des polices d’assurance pour que si de tels incidents se déroulent, qu’ils soient dédommagés et non attendre tout de l’Etat. La personne morale de l’Unacois-Jappo d’annoncer : «Je vais entamer une tournée nationale pour inviter les commerçants à souscrire à des polices d’assurance. Cela est d’autant plus important qu’on vient de m’informer que des commerçants, après trente années de dur labeur, ont tout perdu. Ils ne peuvent même plus assurer la dépense quotidienne. Je vais aussi en discuter avec le chef de l’Etat qui doit me recevoir le mercredi (Ndlr : demain) pour que l’Etat puisse rapidement vous venir en appui.»
Auparavant, Ibrahima Lô a révélé que «l’Unacois-Jappo va dans les prochains jours signer des conventions avec la Senelec et la Sde afin que les branchements clandestins n’existent plus et que des bouches d’incendie puissent être créées». Son camarade Moustapha Lô invitera ses pairs à se moderniser et à revoir leur comportement.

Alioune Sarr annonce la création d’un marché moderne de 5 milliards
Dans la matinée, le ministre du Commerce, Alioune Sarr, était au chevet des commerçants. Il a annoncé la création d’un marché moderne de 5 milliards de francs Cfa. Les pertes enregistrées au niveau du marché Ndoumbé Diop ont eu des conséquences immédiates sur l’économie de la ville où quelques prix de certaines denrées de première nécessité commencent à flamber. Les travailleurs de la municipalité risquent aussi d’être comptés parmi les victimes, car l’essentiel du budget de la mairie provient de ce marché, si l’on en croit un officiel de la municipalité sous couvert de l’anonymat.
D’ailleurs depuis que l’incendie s’est déclaré, un élan de solidarité est noté. Le ministre délégué chargé du Budget a remis 500 mille francs et l’Unacois-Jappo un million de francs. Pour l’Unacois, il s’agit avec cette somme d’appuyer les commerçants pour qu’ils puissent faire face aux frais des actes des huissiers de justice.
badiallo@lequotidien.sn

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here