PARTAGER

Le secteur privé sénégalais a plus que jamais besoin de son gouvernement sur l’accès au foncier, la protection du made in Sénégal dans l’industrie, l’agriculture et les services, entre autres. A l’occasion de la cérémonie d’ouverture des Assises de l’entreprise, le Conseil national du patronat exhorte l’Etat à lui «faire plus confiance».

L’accès au foncier, la protection du made in Sénégal dans l’industrie, l’agriculture et les services, les concessions publiques, l’encadrement des entreprises en difficulté et l’accompagnement à l’export : voilà entre autres les points sur lesquels le secteur privé sénégalais aimerait sentir davantage le soutien de l’Etat. Baïdy Agne, lors de la cérémonie officielle de lancement des Assises de l’entreprise, a demandé à ce que l’Etat «fasse plus confiance au secteur privé». Aux yeux du président du Conseil national du patronat, «soutenir davantage son secteur privé national, sa famille d’entrepreneurs présente bien des avantages». Un préalable qu’il faut déjà régler avant de s’attaquer aux problèmes que rencontre le secteur : l’accès aux finances. «On nous impose de nouvelles règles de financement bancaire encore plus contraignantes et de nouveaux mécanismes de contrôle des établissements bancaires. Nos institutions bancaires régionales sont timides. L’argumentaire du risque crédit marché opérationnel est porté à un niveau optimal jamais égalé et ne se justifiant pas pour nos pays. La conséquence : la réduction des capacités de notre secteur bancaire à financer nos économies, nos entreprises et nos ménages», s’est-il plaint auprès du Premier ministre. Ce dernier affirme de son côté que «notre secteur financier reste sain». Mais pour Mahammed Boun Abdallah Dion­ne, «l’offre de services financiers reste encore très timide». Ainsi invite-t-il «les acteurs de ce secteur à faire preuve de plus d’audace pour mieux accompagner l’entreprise sénégalaise». Le ministre de l’Economie, des finances et du plan «partagera la réflexion sur les accords de Bale avec l’As­sociation des professionnels des banques et établissements financiers et le secteur privé», annonce le Pm.
mgaye@lequotidien.sn

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here