PARTAGER

Le rapport 2016 de la Responsabilité sociétale d’entreprise (Rse) de Sonatel a fait l’objet de partage hier. Selon le document, l’entreprise, à travers sa convention Internet scolaire, a permis à plus de 1000 établissements publics scolaires, du préscolaire au lycée, de  bénéficier d’accès Internet sur l’étendue du territoire national pour un montant 10 milliards de francs Cfa. Outre la rénovation des écoles, des bourses d’excellence de spécialisation médicale ont été octroyées aux étudiants en médicine pour un investissement de plus d’1/4 de milliard dans des domaines de la chirurgie, de la gynécologie-obstétrique, de la pédiatrie, de la néphrologie, des urgences  et de la gériatrie. «Ayant constaté un déficit de spécialistes et leur forte concentration dans la capital de même qu’un vieillissement du personnel, la Fondation Sonatel a mis en place un programme de bourse et de spécialisation dans le domaine de la santé au profit des étudiants», lit-on dans le rapport. Sonatel a par ailleurs investi plus de 84 millions pour la préservation de la biodiversité à travers les évaluations environnementales et sociales dans la planification de projets de réseaux et surtout de fibres optiques. «Sonatel a inscrit l’amélioration de ses relations avec les parties prenantes comme une des priorités stratégiques et transversales aux quatre axes constituant sa politique de Rse», explique le Directeur général de Sonatel, Alioune Ndiaye. Il s’agit du bien-être communautaire, de la croissance et du développement communautaire, de la bonne gouvernance et  de la préservation de l’environnement. Abdoulaye Bibi Baldé a, en ce sens, magnifié le partenariat public-privé au profit des populations. Le ministre de l’Environnement et du développement durable a surtout invité tous les entreprises  du privé à s’inspirer du modèle de la Sonatel afin de contribuer au développement économique et social du Sénégal.
ksonko@lequotidien.sn

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here