PARTAGER

Le Président Macky Sall est le champion industriel de l’Afrique pour la 3ème décennie (2016-2025). Le représentant de l’organisation des Nations unies pour le développement industriel a fait l’annonce jeudi, lors de l’inauguration de la plateforme industrielle de Diamniadio.

«L’Onudi et son président ont l’honneur de décerner à Son Excellence M. Macky Sall, président de la République du Séné­gal, la distinction de champion de la 3ème décennie des Nations unies pour le développement industriel de l’Afrique 2016-2025 (…). Cette distinction est une reconnaissance internationale qui place le président  de la République du Sénégal comme leader et modèle pour l’industrialisation en Afrique», a fait savoir Chris­tophe Yvetot. «Les projets phare du Pse font du Sénégal un modèle pour toute l’Afrique et au-delà. En septembre, en marge de l’Assemblée générale des Nations unies, le Sénégal a été cité en exemple en matière d’industrialisation. Aujourd’hui, même dans une conférence internationale de l’Onudi sur l’industrialisation de l’Afrique à Addis Abeba en Ethiopie, l’inauguration du parc a été publiquement mentionnée comme un exemple», a souligné M. Yvetot comme raisons de la consécration décernée au chef de l’Etat. «Il n’y a pas d’émergence possible sans industrialisation. Cette dernière est la voie la plus rapide vers la prospérité. Il y avait presque 1 milliard de pauvres en Asie il y a 25 ans. Ils sont moins de 70 millions aujourd’hui. C’est le temps de l’Afrique et c’est le tour du Sénégal», a terminé par dire le représentant de l’Onudi, voyant par cette infrastructure nouvellement inaugurée «une véritable opportunité pour les entreprises sénégalaises et étrangères de s’installer et de prospérer».
«Cette haute distinction récom­pense nos efforts en matière d’industrialisation et je la considère avec humilité et comme un prix d’encouragement puisque l’Afrique doit s’industrialiser. Les Etats (africains) doivent amorcer cette phase d’industrialisation ; c’est ce que nous avons fait ici dans cette plateforme industrielle de Diamniadio», a expliqué le président de la République en accueillant la distinction. Macky Sall a embrayé en ouvrant un spectre plus large sur la vision qu’il a en matière d’industrialisation pour le pays. «La mise en place des plateformes industrielles intégrées, des agropoles, du hub minier et des parcs industriels témoigne de ma volonté de bâtir une industrie forte et diversifiée, inclusive et durable, moteur de croissance et créateur d’emplois. Il s’agit de faire du Sénégal un hub industriel avec au cœur de l’action un secteur privé national dynamique, une formation professionnelle de qualité et un environnement des affaires adapté», a-t-il soutenu à ce propos.
Revenant sur la plateforme industrielle qu’il inaugurait, Macky Sall a affiché sa grande satisfaction. «La plateforme industrielle, c’est 13 hectares comprenant, outre la voierie et les réseaux divers, 3 grands hangars de 10 mille m2 chacun et un hangar de 5 000 m2 entièrement financé par l’Etat du Sénégal pour un coût de 25 milliards de francs Cfa (…). Le processus a déjà démarré avec l’implantation de 7 entreprises industrielles spécialisées dans des filières à forte valeur ajoutée», a dit Macky Sall. «L’objectif recherché ici est d’accélérer le développement industriel du Sénégal tout en assurant la promotion des produits locaux et des investissements directs étrangers ; cela, pour asseoir de façon durable la transformation structurelle de notre économie», a-t-il assuré, faisant savoir qu’à terme, «23 mille emplois dont 15 mille directs», vont être créés par le pôle. Il est en effet prévu pour la 2ème phase 16 hangars de type A (10 mille m2) et 3 hangars de type B (5 000 m2). Il a ainsi demandé au Premier ministre d’accélérer la 2ème phase dont le financement de 60 milliards de francs Cfa a été acquis de la coopération avec la Chine.
abndiaye@lequotidien.sn

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here