PARTAGER

Oceanium, une association de protection des ressources naturelles, déroule depuis plusieurs mois une campagne de collecte et d’ensemencement de graines d’arbres dénommée «100 millions de graines pour la terre», a-t-on appris jeudi de la coordinatrice de ses activités, Karine Fakhoury. La campagne consiste à collecter auprès des populations des graines d’arbres locaux ayant «un intérêt économique» ou menacés de disparition, a expliqué Mme Fakhoury. «Oceanium, représentée par Haïdar El Ali, a lancé cette opération depuis quelques mois en sensibilisant des dizaines de villages», a-t-elle dit lors de l’aménagement d’un arborétum à Diass (ouest), en présence du ministre du Tourisme et des transports aériens, Alioune Sarr.
Selon Karine Fakhoury, les habitants des villages sensibilisés «ont récolté les graines de 20 espèces d’arbres qui sont menacées de disparition ou qui ont un intérêt économique et social pour les populations». Depuis le début de la campagne de reboisement, Oceanium a aidé à récolter «plus de 40 millions» de graines, selon ses dirigeants. Dans les alentours de l’aéroport international Blaise-Diagne de Diass, Oceanium, une association reconnue d’utilité publique, a semé «plus de 350 mille graines» de 20 espèces d’arbres locaux, sur une superficie de 14 hectares, avec l’aide de volontaires, indique Karine Fakhoury. Le baobab, le «dim» et le rônier font partie des espèces choisies pour cette opération de reboisement.
La campagne «100 millions de graines» est «une opération totalement bénévole» qui est en train d’être menée «dans tout le Sénégal», selon Mme Fakhoury. «C’est tout le Sénégal qui est concerné par ce reboisement de 100 millions de graines pour la terre», a-t-elle dit, ajoutant que cette initiative va aider à «faire du Sénégal un exemple mondial» en matière de reboisement. La société Limak-Aibd-Summa, chargée de gérer l’aéroport Blaise Diagne, a accueilli l’une des premières activités de cette campagne.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here