PARTAGER

A l’étape de Vélingara des Vacances citoyennes, Madame le ministre de la Jeunesse, Néné Fatoumata Tall, a été exclusivement accueillie par la jeunesse politique de l’Alliance pour la République (Apr) ou tout au plus de la coalition présidentielle Benno bokk yaakaar, dimanche soir. D’ailleurs, sa délégation s’est arrêtée juste un court instant à l’entrée de la ville pour parler aux jeunes de la Cojer (Convergences des jeunesses républicaines). Une manière de faire que dénonce le président du Conseil départemental de la jeunesse de Vélingara, Ismaïla Mané. Il a déclaré : «Ces vacances citoyennes sont budgétivores, s’incrustent dans la litanie, la léthargie et sont politisées à outrance. Nous ne pouvons pas cautionner ces vacances dans ce format.»
Poursuivant ses griefs, M. Mané a ajouté : «Depuis 2017, le Conseil départemental de Vélingara a remis 1,7 million de francs Cfa au Cdeps (Centre départemental d’éducation populaire et sportive) pour commettre des experts qui ont aidé des jeunes porteurs d’idées de projets à postuler valablement aux financements du Papej/Fj (Projet d’appui à la promotion de l’emploi des jeunes et des femmes). 667 projets dorment sur la table du ministère, mais aucun n’a encore reçu de financement. Notre Cdeps est encore et toujours dans un état piteux, malgré les promesses toujours renouvelées de le réhabiliter. Pour toutes ces raisons, nous refusons de cautionner ces vacances citoyennes dans leur format actuel. Il faut les dépolitiser.»

La Cojer : «Nous avons accueilli notre responsable politique et non le ministre»
Selon Moussa Diallo, coordonnateur départemental de la Cojer, l’étape de Vélingara n’est pas prévue pour les vacances citoyennes de cette année. Toutefois, a-t-il ajouté, «la caravane s’est arrêtée dans cette ville parce qu’il y avait le responsable national de la Cojer, Moussa Sow, à qui nous devions renouveler notre allégeance et avec qui nous devions parler politique. Et puis Mme le ministre, en sus d’être ministre, est aussi une autorité politique. C’est à ces 2 titres que la Cojer les a accueillis», a précisé Moussa Diallo.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here