PARTAGER

La délégation gouvernementale était conduite par Augustin Tine, ministre des Forces Armées, qui a transmis à la communauté chrétienne, le message du Président Macky Sall. «Le chef de l’Etat réaffirme sa détermination et sa ferme conviction à poursuivre le travail de modernisation du sanctuaire de Popenguine  dont les besoins en infrastructures ne cessent de croître, du fait de sa dimension spirituelle toujours grandissante», a soutenu le ministre des Forces armées.
Aux yeux du chef de la délégation gouvernementale, cette 129e édition du pèlerinage marial de Popenguine revêt une double particularité. Car, elle coïncide avec le mois béni du Ramadan et le 25 anniversaire de la venue du Pape Jean-Paul II au Sénégal.
Revenant sur le thème choisi cette année  : «Marie, mère et éducatrice : modèle pour nos familles et nos communautés», le ministre des Forces armées a lancé une invite  à nos modèles éducatifs et demandé à nos familles de s’inspirer «des exemples d’écoute, d’obéissance et d’humilité de la Sainte-vierge Marie qui a su être, à la fois, reine, mère et épouse modèles».
Poursuivant son discours, le ministre des Forces armées, Augustin Tine, qui dit constater une déliquescence de l’autorité, de la stabilité et de l’éthique de responsabilité, fondements de la liberté, de la sécurité, de la fraternité au sein de la société, a invité nos communautés religieuses à poursuivre la bataille doctrinale pour une meilleure appropriation des valeurs de paix, de tolérance et d’humanisme qui sont le socle de nos religions. «Le gouvernement du Sénégal se réjouit globalement du rôle éminemment stabilisateur de nos communautés religieuses et je puis vous assurer de l’engagement du Président Macky Sall et de son gouvernement à toujours cheminer à vos côtés pour préserver notre jeunesse de la propagation d’idéologies aux antipodes des valeurs sacro-saintes de paix, d’humanisme et de cohésion sociale», a souligné le ministre des Forces armées.
Par ailleurs, Augustin Tine a évoqué dans son discours, les échéances électorales qui se profilent à l’horizon. C’est pourquoi il a demandé l’implication réelle de tous. «C’est pour cela que le chef de l’Etat invite tous les futurs protagonistes à la retenue et à la modération dans les propos et les actes», a fait savoir Augustin Tine, qui a sollicité de Mgr Benjamin Ndiaye, archevêque de Dakar, «des prières pour un Sénégal de paix, uni et prospère».
abciss@lequotidien.sn

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here