PARTAGER

L’affaire Aliou Sall-Petro Tim s’est invitée à la cérémonie officielle de la 131ème édition du Pèlerinage marial de Poponguine. Monseigneur Benjamin Ndiaye, archevêque de Dakar, prône une bonne gestion des ressources du pays et déclare à l’attention de la délégation gouvernementale que cela passe forcément par dire la vérité aux populations.

L’archevêque de Dakar, Mgr Benjamin Ndiaye, a invité hier, lors de la cérémonie officielle marquant la clôture de la 131ème édition du Pèlerinage marial de Popenguine, les jeunes à une prise de conscience et de responsabilités. Il a aussi invité le gouvernement à mieux garantir une bonne gestion des ressources du pays, tout en indiquant que cela passe nécessairement par dire la vérité aux citoyens.
A en croire l’archevêque de Dakar, les jeunes doivent prendre toutes leurs responsabilités pour un développement du pays. «Vous devez être en première ligne pour prendre en charge votre destin. Implication enfin de nous autorités religieuses et coutumières pour ne jamais sacrifier la stabilité sociale à l’autel du proxénétisme et des intérêts d’une frange de la société. Notre devoir de prudence et de veille est plus que jamais sollicité aujourd’hui.» Cette implication, il l’attend aussi de la classe politique. «Impli­cation de vous, acteurs politiques, pour poser le pari d’un développement soucieux, basé sur l’éducation aux valeurs, basé aussi sur la régularité et le travail, sur le discours de vérité et un service juste qui respecte le bien commun», a souligné l’archevêque de Dakar.
Cette tribune a été aussi choisie par Mgr Benjamin Ndiaye pour formuler des prières pour un bon hivernage cette année. «Cette prière, les évêques du Sénégal comptent la partager avec les religieux musulmans. Chers frères dignitaires musulmans, vous venez de clôturer le mois béni du Ramadan, en célébrant la fête de l’Aïd el fitr, communément appelé Korité. Puisse Dieu agréer l’offrande de vos sacrifices, à travers les exercices spirituels, du jeûne, de la prière et de l’aumône. Avec vous, nous voulons former une chaîne efficace de prières pour confier à Dieu, Maître du temps et de la saison, l’hivernage 2019, afin qu’il soit porteur de récoltes abondantes», a prié Mgr Benjamin Ndiaye.
Des propos qui ont donné au ministre de l’Intérieur, venu représenter le président de la République, une occasion de se focaliser plutôt sur le dialogue politique. Ainsi, Aly Ngouille Ndiaye, à la tête d’une forte délégation, a invité l’Eglise à une contribution soutenue pour la restauration des valeurs. «Avec la recrudescence du crime et la propagation d’idéologies aux antipodes des valeurs léguées par nos traditions respectives pouvant ébranler fortement notre foi et craintes en Dieu, la vie de Jésus et de la Vierge Marie, tous vénérés à la fois par les chrétiens et les musulmans, doit être montrée davantage en exemple dans notre société», a précisé le ministre de l’Intérieur. C’est pourquoi il a invité l’Eglise à une meilleure implication pour une restauration des valeurs. «Par ailleurs, dans pareilles circonstances, la mission parfaite de l’Eglise qui est de réaliser la paix de l’âme mérite d’être revisitée dans notre contexte actuel marqué par une perte progressive de vertus religieuses et de repères traditionnels qui jusque-là fondent notre pluralité. Aussi, dans le combat pour la restauration de ces valeurs morales et celles républicaines, engagé par le chef de l’Etat, une contribution soutenue attendue de l’Eglise qui a toujours produit des modèles de probité, d’inspiration pour notre jeunesse. Mais force est de reconnaître que la société sénégalaise, plus que par le passé, peine à s’approprier les valeurs morales véhiculées par les religions pour en faire son code de conduite», a rappelé Aly Ngouille Ndiaye.
Le ministre de l’Intérieur a aussi rappelé à l’archevêque de Dakar la main tendue de l’Etat à l’Eglise pour une bonne réussite du dialogue national et une bonne tenue des élections locales prévues en décembre 2019. «A ce propos, je demeure convaincu que l’Eglise catholique, très bien représentée à l’ouverture du dialogue national, participera activement de par ses prières et son intelligentsia à la marche de l’idéal qui exige l’engagement sincère de toutes les forces vives de la Nation. En perspective des prochaines élections locales, le gouvernement compte également sur les activités d’éducation, d’information de l’Eglise pour que le citoyen agisse avec retenue et les acteurs politiques, quel que soit leur engagement, privilégient l’intérêt général», a conclu le ministre de l’Intérieur.
abciss@lequotidien.sn

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here