PARTAGER

Dans l’opposition, on s’unit dans la division. Chaque «persécuté» a ses hommes et au milieu il y a des sympathisants perdus dans cette procession où les parrains sont absents. On marche pour le fichier électoral, pour le retour de «l’exilé» ou pour la libération du «détenu politique». Dans tout ça, n’oublient-ils pas l’essentiel ? La place du Peuple sénégalais au cœur de leur dispositif politique. Et n’est-il pas si difficile de s’unir avec autant de revendications contradictoires ? En tout cas, le contraire aura étonné alors que leur adversaire poursuit sa course vers 2019.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here