PARTAGER

Le projet d’un Mondial à 48 équipes prend forme. Le Conseil de la Fifa, réuni vendredi à Miami, a recommandé ledit projet pour «Qatar 2022». Une décision qui ne convainc pas la légende du football ghanéen, Abedi Pelé, qui tire sur l’instance mondiale.

La légende du football ghanéen, Abedi Pelé, s’indigne contre l’organisation de la Coupe du monde à 48 pays. Interrogé par le quotidien Le Parisien, l’ancien phocéen avait vidé son sac concernant cette réforme de la Fifa qui, selon lui, a été validée pour des raisons politiques, de foot business.
«Lorsque j’étais à la Fifa, j’étais contre le projet de Coupe du monde à 48 équipes. Et je le suis toujours. La décision a été validée pour des raisons politiques, de foot business. Mais ce n’est pas une bonne nouvelle pour le football», introduit-il.

«Le calendrier va être plus chargé pour les joueurs. Le spectacle va en pâtir»
Pour lui, ce système va asphyxier les joueurs qui déjà sortiront d’une saison compliquée, auront un calendrier encore chargé une fois à la Coupe du monde. De ses explications, cela se remarquera sur le niveau du jeu où des équipes moins méritantes se retrouveront facilement en finale après des matchs nuls.
«Le calendrier va être encore plus chargé pour les joueurs. C’est trop, le nombre de matchs devient dingue. Le spectacle va en pâtir. Comme à l’Euro cet été, cette formule va en plus permettre à des équipes de se qualifier en enchaînant les matchs nuls», ajoute-t-il.
Le sujet lui tient vraiment à cœur. Le Ghanéen, qui rêve depuis des décennies de voir un pays africain vainqueur de la Coupe du monde, se désole de cette réforme qui, selon lui, va empirer la situation. «Je ne suis pas sûr que cela offre plus de chances à un pays africain d’être champion du monde. L’Afrique a beaucoup de talents. Mais on doit balayer devant notre porte, se professionnaliser et laisser les joueurs se consacrer qu’au terrain mais pas à tout ce qu’il y a autour. C’est le challenge de toute l’Afrique pour les années à venir. Car la première nation qui s’invitera en finale de Coupe du monde déclenchera un feu d’artifice sur tout le continent», dit-il.

La Fifa passe à la vitesse supérieure…
Le Conseil de la Fifa, réuni vendredi à Miami, a recommandé de porter de 32 à 48 le nombre d’équipes participantes à la Coupe du monde 2022 au Qatar. Une décision finale sera prise en juin au Congrès de l’instance à Paris, a annoncé le président de la Fifa, Gianni Infantino.
Ce nouveau format qui implique de passer de 64 à 80 matchs était prévu seulement à partir du Mondial 2026 et l’édition organisée par le trio Etats-Unis/Mexique/Canada.
Avec afriquesports

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here