PARTAGER

Malgré de nombreuses critiques depuis l’intervention de Gianni Infantino qui propose une Can tous les quatre ans, la Caf a plutôt bien pris les nombreuses propositions du président de la Fifa.

Le président de la Fifa, Gianni Infantino, a créé la polémique dans les médias africains depuis sa proposition de faire passer la Can à tous les quatre ans. C’était à l’occasion du séminaire sur le développement du football africain qui s’est tenu à Rabat au Maroc.
«Je propose d’organiser la Coupe d’Afrique des Nations tous les quatre ans au lieu de tous les deux ans pour la rendre plus commercialement viable et attrayante au niveau mondial», s’est justifié le patron du football mondial. Cette proposition, selon Gianni Infantino, permettra à la Can de générer beaucoup de ressources et de s’imposer dorénavant comme une compétition majeure.
Pour plusieurs observateurs, la visée de Gianni Infantino est ailleurs. Le président de l’instance dirigeante du football mondial veut plutôt faire la part belle aux nouvelles compétitions Fifa. Il s’agit notamment de la nouvelle formule de la Coupe du monde des clubs

«Ces propositions seront discutées et analysées»
Le Secrétaire général de la Confédération africaine de football (Caf), Mouad Hajji, a tenu à réagir à cette proposition de Gianni Infantino. Il s’est confié à nos confrères marocains du quotidien Le Matin. «Ces propositions seront discutées et analysées par les présidents de Fédérations africaines et les membres du Comité exécutif. Elles seront étudiées pour savoir si un format convenable pourrait être adopté dans l’intérêt du football africain. Ça peut être des réflexions qui mènent à certaines résolutions importantes. Après le passage à 24 équipes lors de la dernière Can en Egypte, il ne faut aujourd’hui s’interdire aucune piste de réflexion. Ce que je peux vous assurer aujourd’hui, c’est qu’on ne peut pas rester dans le statu quo. On a l’obligation de réfléchir pour demain», a-t-il déclaré.
Il poursuit en notifiant que l’objectif principal de tous les dirigeants du football africain «est de développer le football africain dans ses aspects, sportif et surtout financier».
Nul ne sait pour le moment, la suite que va donner la Caf aux différentes propositions de Gianni Infantino. L’idéal serait que dans tous les cas, le football africain s’en sort gagnant et plus attractif.
Les trois prochaines Can sont prévues respectivement en 2021 au Cameron, 2023 en Côte d’Ivoire et 2025 en Guinée. Il faut noter également que, au cours de ce séminaire, la grande innovation a été l’annonce d’une Super-ligue africaine des clubs. Une compétition qui devrait permettre aux clubs africains d’avoir plus de moyens.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here