PARTAGER

A cause du coronavirus, c’est le flou total sur les chances de tenue de la Can 2021 que le Cameroun doit accueillir en janvier-février. Selon le président de la Fédération sénégalaise de football, Me Augustin Senghor, la tenue de cette Can sera impossible «si nous ne jouons pas en juin ou en août».

Même si la Caf est optimiste quant à la tenue de la Can 2021 en janvier-février prochain, le président de la Fédération sénégalaise de football (Fsf), Me Augustin Senghor, est très pessimiste. Avec le report de trois journées des éliminatoires, le patron du foot sénégalais ne pense pas que les qualifications vont finir à temps pour faire place à la compétition elle-même.
Dans une interview accordée à la BBC et reprise par iGfm, Me Senghor dit ne pas croire en la tenue de la Can en janvier prochain. Pour la seule et simple raison que rien ne sera garanti pour la programmation de ces rencontres en septembre, octobre et novembre prochains. Puisque le coronavirus sévit toujours à l’heure actuelle.
«Nous avons besoin de plusieurs fenêtres-Fifa pour terminer les qualifications. Et si nous ne jouons pas en juin ou en août, je pense qu’il sera impossible de jouer la Can en janvier», a-t-il déclaré. Avant de conclure : «Le Comité exécutif de la Caf devra prendre une décision qui sera certainement de la reporter. Personne ne peut rien faire si les conditions ne sont pas remplies. Personne au monde ne peut dire qu’en septembre ou novembre, nous aurons gagné la bataille contre le coronavirus. C’est pourquoi il est très difficile de donner un avis sérieux sur cette question. Mais ce qui est important, c’est qu’à ce moment-là, nous voyons si nous pouvons finaliser les qualifications.»
La Can 2021 qui doit se tenir du 9 janvier au 6 février prochain au Cameroun a donc du plomb dans l’aile. Elle a été déjà déplacée de l’été à l’hiver. Raison évoquée par la Caf, les conditions météorologiques qui ne sont pas favorables à l’organisation de rencontres de football chez le pays de Paul Biya.
Le report de la Can 2021 deviendra donc inévitable en cas de nouveau report des prochaines journées des éliminatoires (3e et 4e journées) et que les matchs de la phase éliminatoire ne s’achèveraient pas en novembre prochain. A l’image d’autres compétitions, la Can serait alors victime du Covid-19.
En tout cas, ça craint pour la Caf qui risque de se retrouver dans une situation très compliquée si jamais la fête du football africain n’arrive pas à se tenir l’hiver prochain.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here