PARTAGER

L’ancien footballeur n’est pas totalement contre une Coupe d’Afrique des Nations tous les quatre ans. Mais pour y arriver, Infantino doit faire ses preuves avec une Can tous les deux ans.

Après Samuel Eto’o Fils, c’est autour de Patrick Mboma de réagir à l’idée d’organiser une Can tous les quatre ans. Selon l’ancienne gloire du foot africain, Infantino doit au préalable faire ses preuves avec une Can tous les deux ans. «Je ne suis pas pour et je ne suis pas contre. Dans l’absolu, la Can comme je l’ai vécue, il faut la jouer tous les deux ans. L’argument de Infantino si je le traduis, la rareté vaut la cherté. Moi j’ai dit que s’il est capable de donner à la Caf les moyens de gagner plus d’argent tous les quatre ans, mais qu’il commence à le faire tous les deux ans, qu’on voie vraiment», a-t-il expliqué au cours de l’émission «Radio foot international» sur Rfi le 13 février 2020.
Pour le joueur, une Can tous les quatre ans n’est pas une bonne idée. Elle ne saurait profiter aux Africains sinon à l’instance mondiale de football. «…si on fait la Can tous les quatre ans, (…) on ne peut pas revenir en arrière. Donc s’il a vraiment de quoi donner des arguments aux Africains, de faire plus d’argent comme il dit 4 fois, 6 fois plus, là il peut peut-être avoir l’argument de tous les quatre ans. Mais l’argument tous les quatre ans n’est intéressant que pour la Fifa, l’Uefa. Pour les Africains, la Can tous les deux ans n’a jamais dérangé», a ajouté l’ancien coéquipier de Samuel Eto’o.
Fally Ipupa prend aussi position
Avant Patrick Mboma, l’artiste musicien Fally Ipupa avait déjà pris la parole pour exprimer sa désapprobation. «Ça sera très dur et compliqué pour les Nations africaines. En quatre ans, une Nation peut perdre toute une équipe qu’elle a construite. Ceux qui veulent la ramener à quatre ans se penchent beaucoup plus sur l’aspect financier. Mais si nous visionnons d’autres aspects, à 4 ans nous aurons déjà moins d’équipes vainqueurs de la Can. Et cela risque d’entraver le côté football de cette compétition», avait-il déclaré. C’était mardi dernier sur la Radio France Internationale dans le cadre d’une journée consacrée à sa carrière musicale et son actualité.
Avec actucameroun

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here