PARTAGER

Le Fonds souverain d’investissements stratégiques du Sénégal (Fonsis) et la société gambienne Teranga capital ont annoncé dans un communiqué avoir conclu un investissement de 510 millions F Cfa au profit de la société Vivrière Suarl pour aider les Pme dans leur développement industriel local.

Pour accompagner les Petites et moyennes entreprises (Pme) sénégalaises et gambiennes, le Fonds souverain d’investissements stratégiques du Sénégal (Fonsis) et la société gambienne Teranga capital ont annoncé dans un communiqué avoir conclu un investissement de 510 millions de francs Cfa aux côtés de la Vivrière Suarl. Un investissement spécialisé dans la transformation et la commercialisation de céréales locales, note le communiqué. «Nous sommes très contents de conclure ce financement avec le Fonsis et Teranga capital. Cet investissement nous permettra d’accroître notre production en plus de nous doter de nouveaux locaux beaucoup plus commodes pour notre activité», a dit Mme Coulibaly, promotrice de la Vivrière. Qui ajoute : «Notre ambition de toujours a été d’aller de l’avant. Avec cet investissement, nous allons consolider notre position de pionnier, mais aussi acquérir de nouveaux marchés à travers le pays et à l’étranger.» Pour Olivier Furdelle, directeur général de Teranga capital, l’objectif principal de cet investissement est «d’accompagner la société (Vivrière) à la mise en place d’une unité semi-industrielle de transformation agroalimentaire aux normes internationales, lui permettant ainsi d’accroître sa capacité de production et de satisfaire davantage la demande croissante, aussi bien sur le marché local qu’à l’export». A en croire le directeur général du Fonsis, Papa Demba Diallo, cet investissement consiste à accompagner les Pme sénégalaises en leur allouant au moins 20% des ressources du fonds. Avant de rappeler que la Vivrière est «en adéquation avec le Plan Sénégal émergent avec notamment son projet de développement de Corridors céréaliers». «Il contribuera à la création de valeurs avec la transformation de céréales locales et participera à la substitution de l’importation de blé. Nous nous réjouissons de cet investissement conjoint avec Teranga capital dans lequel nous sommes également actionnaire et réitérons notre engagement à accompagner le développement des Pme», a assuré M. Diallo.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here